En direct du forum ...

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Euro 2008
EURO 2012 Pologne/Ukraine - Eliminatoires - La France va connaitre ses adversaires Version imprimable Suggérer par mail
UDE_Logo_UEFA.jpg

Dès le mois de septembre 2010, la France attaquera la phase éliminatoire du Championnat d'Europe des Nations 2012, organisé conjointement par la Pologne et l'Ukraine. Placée dans le chapeau 1, elle évitera tous les gros morceaux européens. Mais tête de série ne rime pas avec parcours de santé ... Souvenez vous des qualifs pour la CM 2010 ... Le nouveau sélectionneur de l'Equipe de France sera prévenu !
Découvrons ensemble la répartition des différents chapeaux. Le tirage au sort aura lieu dimanche 7 février à midi.

 
Euro 2008 - UDE vous propose les portraits des joueurs retenus dans son équipe-type Version imprimable Suggérer par mail
Euro 2008 UDE vous propose les portraits des joueurs retenus dans son équipe-type Logo UDE Actu-Foot - Euro 2008 Austro-SuisseChampionnat D'Europe Austro-Suisse 2008Euro 2008 - UDE vous propose les portraits des joueurs retenus dans son équipe-type. Juillet à peine arrivé, l'Euro 2008 refermé sur la magnifique victoire ibérique, des éfluves de crème solaire dans les narines, l'équipe d'UDE vous propose les portraits des joueurs qui l'ont marqué et qui ont été choisis pour composer l'équipe type UDE. La présence (ou non-présence) de certains joueurs au sein de notre sélection a fait débat en interne... (l'occasion pour vous de donner votre sentiment sur le Forum-UDE : "Euro 2008 - Sélectionnez votre équipe-type…") Nous avons tenté de sortir les individualités les plus marquantes au sein de leurs collectifs, en tentant, avec toute la subjectivité que comporte l'exercice qui consiste à séparer les performances individuelles des résultats obtenus par leurs équipes. A contrario, un joueur qui sort du lot, tire son équipe vers le haut et la mène vers les sommets de la compétition, non ?. Notre équipe-type UDE est donc composée d'une forte dominante ibérique avec 4 joueurs de l'Espagne, deux représentants de la Russie et du Portugal, alors que l'Allemagne, la Turquie et les Pays-Bas eux, n'en comptent qu'un ! Découvrez donc l'Equipe-Type UDE de cet Euro 2008 ainsi que les portraits du onze majeur...
 
Euro 2008 - C'est Jérôme, Billet d'humeur N°16 CAMPEONES ! Version imprimable Suggérer par mail
Euro 2008 - C'est Jérôme, Billet d'humeur N°16 CAMPEONES ! L'Espagne est Championne d'Europe 2008 ! UDE - Trophée de l'Euro 2008 Trophée du Championnat d'Europe des NationsChampionnat D'Europe Austro-Suisse 2008Euro 2008 - C'est Jérôme, Billet d'humeur N°16 CAMPEONES ! C'est donc fort logiquement que l'Espagne est sacrée ce soir Championne d'Europe après 44 ans de disette en compétition internationale. Les Ibériques ont été dominateurs pendant toute la compétition et leur victoire ne souffre d'aucune contestation.

Réagissez à ce billet sur le forum UDE : "Dans les Alpes avec Naka : le billet de l'Euro"

 
Euro 2008 - Allemagne - Espagne 0-1 - LA Finale de l'Euro 2008, Dimanche 29 juin 2008 à Vienne Version imprimable Suggérer par mail
Euro 2008 - Allemagne - Espagne 0-1 - LA Finale de l'Euro 2008, Dimanche 29 juin 2008 à Vienne Finale Allemagne - Espagne - Euro 2008 - Réagissez à ce match sur le Forum UDE - Drapeau AllemandFinale Allemagne - Espagne - Euro 2008 - Réagissez à ce match sur le Forum UDE - Drapeau espagnolEuro 2008 - Allemagne - Espagne 0-1LA Finale de l'Euro 2008, Dimanche 29 juin 2008 à Vienne (Stade Ernst Happel). Nous y sommes, en ce Dimanche 29 Juin, va se déouler dans la capitale autrichienne l'épilogue d'une compétion qui aura tenu en haleine tous les passionnés de football que nous sommes... Déjà tournés vers les compétions à venirou juste débutantes (le Mercato estival synonyme de reprise prochaine des championnats nationaux, les Coupes eurpéennes avec l'Intertoto qui a déjà produit son lot d'éliminés prématurés, ou les éliminatoires de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud qui vont progressivement captiver l'attention), alors que l'été est arrivé entre-temps, cette finale inédite Allemagne-Espagne, sort les "suiveurs" du football de leur torpeur à l'âme vacancière...
Cette finale est inédite, non pas qu'Allemagne et Espagne n'y soient jamais parvenus, mais parce que les deux équipes ne se sont jamais rencontrées à ce stade de la compétion... La Mannshaft, recordman en la matière, va disputer à Vienne sa 6 ème finale européenne, qu'elle a remportée à 3 reprises déjà et dont la dernière remonte à l'Euro anglais de 1996 où elle avait battu la Republique Tchèque 2 buts à 1 sur un but en or alors en vigueur... Les ibériques eux, en ont disputé deux : l'une perdue 2-0 et restée fameuse "grâce à" une "Arconada", (nom resté célèbre après que le portier Espagnol eût laissé échapper le ballon sous son ventre après un coup franc tiré par un certain Michel Platini...). Leur première finale, elle, fut une réussite puisque la sélection espagnole s'était imposée à domicile, 2 buts à 1 après prolongations face à  l'URSS. Mais cette victoire remonte à 1964 ce qui explique la ferveur pour son équipe qui s'est emparée de l'Espagne...

Vivez l'Euro 2008 sur le Forum UDE - RDV sur le forum UDE !

Avec le recul, et en se remémorant les parcours des deux protagonistes dans la compétion comme nous l'avions fait lors des deux demi-finales, (Allemagne - Turquie 3-2) et (Russie - Espagne 0-3), on s'aperçoit vite que ce sont deux équipes offensives qui s'opposent ce soir, avec 9 buts inscrits pour les allemands contre 11 aux espagnols...  
L'équipe de Joachim Löw, si elle ne ferme pas le jeu, s'appuie sur le métronome Ballack longtemps annoncé incertain pour la finale, et dont le niveau des prestations individuelles pèse fortement sur la facture des matchs de l'équipe. Lorsqu'il fut transparent, l'allemagne peina, s'appuyant alors sur d'autres vertus : l'expérience, la puissance physique et l'impact de perforation des Shweinsteiger ou Podolski.  Si sa défense parut souvent empesée ou défaillante à l'image d'un Jens Lehmann complètement dans le lac (comme on dit du côté Genève) face aus turcs, les allemeands savent néanmoins se montrer hyper réalites lorsqu'ils passent à l'offensive...
Du côté de José Luis Aragonés, même si David Villa est forfait ce soir, le milieu de terrain ibérique pourtant parfois décrié, fait merveille ! Même si les choix premiers d'un sélectionneur invaincu dans cet Euro, font de Fabregas un joker de luxe décisif, ces derniers mettent sur orbite des attaquants vifs et inspirés dans les appels de balle, parfois un peu brouillons dans la finition à l'image de Torres. Iker Casillas lui, comme sa défense est irréprochable, offrant un atoût tactique supplémentaire à l'équipe qui a ainsi déjoué le piège italien à merveille, s'appuyant sur une solide arrière-garde s'acquittant parfaitement des tâches obscures. Même si cela est vrai, a pu nuire au rendement offensif et tourné vers l'avant de l'équipe.
L'issue de la finale est donc incertaine, une des variables les plus cruciales ce soir sera la prise de contrôle du milieu de terrain. Allemand, le jeu sera fait de temporisations dans la largeur de la Mannshaft, lançant ses flèches à l'assaut des buts espagnols. Dans ce cas le rythme serait assez décousu, et les espagnols à la merci des accélérations, des centres ou des coups de pieds arrêtés. Espagnol au contraire, cela donnera à la rencontre une touche rapide, un jeu alerte fait de constructions dans la profondeur afin de débordervune défense allemande parfois lourde dans ses déplacements. Les espagnols devraient dans cette situation toutefois se méfier de contres assassins et de la capacité très allemande de gèrer les grands matchs. Outre le fait que les espagnols peuvent brouiller les cartes tactiquement, il se peut surtout que ces deux équipes offensives ne puissent durablement dominer le milieu, offrant successivement au match des périodes diamétralement opposées tant dans le rythme que dans le style de jeu, sans compter que les impératifs dictés par le score alors inscrit au tableau d'affichagedéterminera plus que tous les beaux discours les décisions à mettre en oeuvre, un titre étant au bout de ce match... Alors qui de l'Allemagne ou de l'Espagne pour succéder à la Grèce ? Je serai tenté de répondre le meilleur dans le match de ce soir !
Réagissez à Allemagne - Espagne sur le Forum UDE "Finale | Allemagne - Espagne"
 
Euro 2008 - Russie - Espagne 0-3 - Demi-finale 2, Jeudi 26 juin 2008 à Vienne Version imprimable Suggérer par mail
Euro 2008 - Russie - Espagne 0-3 - Demi-finale 2, Jeudi 26 juin 2008 à Vienne 1/2 de finale Russie - Espagne - Euro 2008 - Réagissez à ce match sur le Forum UDE - Drapeau Russe1/2 de finale Russie - Espagne - Euro 2008 - Réagissez à ce match sur le Forum UDE - Drapeau espagnolEuro 2008 - Russie - Espagne 0-3 - Demi-finale 2, Jeudi 26 juin 2008 à Vienne (Stade Ernst Happel). Cette seconde demi-finale est sans doute celle des deux derniers tenants du beau jeu, du moins ceux qui ont réussi à franchir le stade des Quarts de finale quitte à adapter leur jeu pour y parvenir. Avec cette affiche, nous allons pouvoir mesurer combien la Russie a évolué depuis le match "Espagne - Russie 4-1" qui mit aux prises les deux sélections lors de la phase des groupes. L'Espagne de David Villa, alors déjà en jambes avait pris nettement la mesure de son adversaire alors privé d'Andrey Arshavin, suspendu pour les deux premières rencontres de la Russie... Rien que la présence des deux joueurs sur une même pelouse donne un intérêt certain à la rencontre outre bien sûr, le fait que ce match ouvre au vaiqueur une place en finale de l'Euro 2008 contre la Mannshaft qualifiée depuis hier "Allemagne - Turquie 3-2"...
La Russie, après la correction initiale dans le groupe D, se devait de réagir, ce qu'elle fit sérieusement face aux grecs, inspirée par un Semak (furtivement ancien joueur du PSG) infatigable et passeur décisif ! (Grèce - Russie 0-1). C'est face à la Suède et avec le retour d'Arshavin, que les hommes de Guus Hiddink réalisèrent leur match le plus accompli du premier tour (Russie - Suède 2-0), empochant au passage leur billet pour les quarts de finale de l'Euro, face à l'ogre Oranje, jusque là irrésistible dans le Groupe C ! L'occasion pour le plus grand nombre de réaliser en cours et après la rencontre (Pays-Bas - Russie 1-3 a.p), que la Russie avait réussi sa mue, alliant jeu vif, mentalité offensive et réalisme. Les Oranje en furent quittes pour une élimination prématurée mais justifiée en Quarts de finale...
Après une entrée en matière frappante et réussie dans le tournoi, les hommes de José Luis Aragonés, non sans mal, mais avec une farouche volonté de faire le jeu, sont venus à bout de scandinaves largement dominés dans le jeu (Suède - Espagne 1-2). La dernière rencontre de poule n'était plus qu'une formalité pour des ibériques alors déjà qualifiés, l'occasion de faire tourner l'effectif et de gérer la fatigue avant de préparer un difficile quart de finale face aux transalpins, miraculés du groupe C... Les remplaçants s'imposèrent devant une bien décevante équipe grècque avec de forts jolis buts (Grèce - Espagne 1-2). En Quarts de finale, face à une squadra Azzura prompte à attendre la faille chez l'adversaire, Aragonés adapta son schémas tactique afin de ne pas tomber dans le piège tendu par les hommes de Roberto Donadoni, quitte à sacrifier le penchant naturel des espagnols à aller de l'avant sur l'autel de la réalité... (Espagne - Italie 0-0 4 t.a.b. à 2) Force est de constater qu'il avait raison puisque ce soir, l'Espagne dispute les demi-finales, quand, de son côté, Donadoni, suite au lynchage médiatique, a dû ce jour, jeter l'éponge ou plus pudiquement se "faire démissionner" pour céder sa place à un Lippi qui se montra très actif et désireux de reprendre la main, fort de sont titre de Champion du Monde 2006 ... Les mêmes qui jètent la pierre aux sélectionneurs pour manque de spectacle en cas d"élimination (par intérêt ou facilité), les portent aux nues en cas de victoire, c'est hélas ainsi ! (Aymé Jacquet en sait quelque chose après 1998, tout comme Raymond Domenech en 2006, les finales transforment la perception des "supporters" et font taire les candidats-successeurs potentiels poussant temporairement leurs convoitises à prendre la clef des champs ...)
Mais revenons à nos moutons, qui de Villa ou Arshavin va en découdre pour disputer un titre historique pour les deux nations, face aux allemands de Joachim Löw ?  Très franchement, bien malin qui pourrait avoir des certitudes à ce niveau tant les éléments dont on dispose,, ont considérablement varié... La Russie de ce soir n'a plus rien de commun avec celle du premier tour... Les deux équipes ayant joué des prolongations en quarts, pourraient trouver leur salut dans une récupération physique meilleure que celle de leur adversaire. On pourrait très bien voir de la part des uns ou des autres, des périodes de défaillance physique. Mes seuls souhaits étant que dans leurs moments forts, les deux équipes jouent le jeu offensif dont elles sont dépositaires... Et que l'orage qui menace encore sur Vienne ne brouille plus l'écoute, nous privant du match dans sa continuité...
Réagissez à Russie - Espagne sur le Forum UDE "Demi Finale | Russie - Espagne"
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 9 sur 91