En direct du forum ...

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Les archives Le foot, le vrai France Ligue 1

Recherche par tag : Association Sportive de Saint-Etienne - Aux Verts de conjuguer la passion du chaudron au présent, mercato, marché des transferts, ASSE, Sainté, les verts


Déjà 19 journées de Ligue 1 2009/2010 – UDE vous dit tout à la mi-saison
Version imprimable Suggrer par mail
Logo Ligue 1 UDE

Alors que les joueurs anglais continuaient à batailler sur leurs pelouses pour le traditionnel Boxing Day, les millionnaires en short de la Ligue 1 profitent de quelques jours de repos. L’occasion de prendre le temps de voir où nous en sommes, d’autant que nous en sommes tout juste à la mi-championnat. Bordeaux caracole-t-il toujours en tête ? Où en sont Marseille et Lyon, adversaires déclarés des Girondins ? Quelles sont les surprises et les déceptions de cette première partie de saison ? UDE fait le bilan ! 

Fait marquant - Lyon n'est plus le roi de la jungle !

 

Tout avait pourtant bien commencé… Invaincus durant les 8 premières journées, les Lyonnais semblaient avoir digéré les départs importants de Juninho et Benzema. D’après Aulas, on allait voir ce qu’on allait voir et Bordeaux pouvait déjà se préparer à rendre le trophée.


Mais une première défaite à domicile devant Sochaux (2-0, le 17 Octobre) et une correction à Nice la semaine suivante (4-1) firent désordre. Simple mauvaise passe ? On le crût puisque les Gones s’offrirent le derby (1-0 face à Saint-Etienne), ce match qu’il ne faut surtout pas perdre sous peine de déclencher la fureur des supporters.


Mais ce qui suivit ne fut pas à mettre à l’actif des Rhodaniens : 5 matchs consécutifs sans victoire ! Dont le fameux match nul ébouriffant face à l’OM, terminé sur le score de 5-5 avec 5 buts dans les 10 dernières minutes, un piteux nul à Grenoble, cancre de la Ligue 1 (1-1 le 21 Novembre) et une défaite sur leur terrain devant Bordeaux (1-0, le 13 Décembre). Presque un symbole…
A tout cela succéda un succès devant Boulogne-sur-Mer (2-0 , le 16 Décembre), mais rien de bien convaincant…Les 2 dernières journées de championnat de l’année ne furent guère plus convaincantes, avec un match nul à Monaco (1-1, le 20 Décembre) et surtout un nouveau revers à la maison, face à Montpellier (2-1, le 23 Décembre).


Le message de Puel ne semble plus passer et certains se demandent même si les joueurs ne sont pas en train de lâcher leur coach et de précipiter sa perte…
Espérons pour eux que les hommes d’Aulas se remettront dans le sens de la marche après la trêve car la situation n’est pas désespérée.


Il sera bien sûr difficile d’aller chercher Bordeaux, 13 points devant, mais le podium est encore très largement accessible.
La Coupe de la Ligue est également encore inscrite au calendrier et la Coupe de France arrive à grands pas, deux compétitions qui pourraient permettre de sauver les meubles et de décrocher un trophée.


Surtout, Lyon est qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, se qualifiant somme toute aisément dans un groupe tout de même composé de la Fiorentina, Liverpool et des modestes Hongrois de Debrecen.
Les Lyonnais se sont même payé le luxe d’aller gagner à Anfield (2-1, le 20 Octobre).


Ils seront opposés au prochain tour au grand Real de Madrid. Cela sera donc les retrouvailles avec l’enfant du pays, Karim Benzema. Raison de plus pour se reprendre, afin de montrer au jeune joueur que même sans lui, l’OL peut encore faire peur…

 Hugo Lloris stylisée UDE Hugo Lloris est l'un des seuls Lyonnais à donner satisfaction cette année. Une saison 2009/2010 de tous les dangers pour les Gones

 

En bref, le tour des stades ville par ville…

Tout roule à Bordeaux ! Malgré une période creuse, marquée par 4 défaites en 5 journées, les Girondins caracolent en tête avec 9 points d’avance (mais avec un match en plus que certains de ses concurrents il est vrai). Les joueurs du Président Blanc restent par ailleurs sur 6 victoires d’affilée et possèdent la meilleure défense de l’élite (12 buts encaissés seulement). C’est aussi l’équipe la plus efficace à domicile… et à l’extérieur !
Et pour compléter ce tableau déjà bien rose, les Bordelais se sont sortis haut la main de leur groupe de Ligue des Champions (avec tout de même le Bayern Munich, la Juventus de Turin et le Maccabi Haïfa) et affronteront l’Olympiakos en huitième de finale. Un tirage à priori abordable.

Lille est l’équipe de cette fin de première partie. Après des débuts plus que chaotiques (2 victoires lors des 10 premières journées), les Dogues se sont réveillés, ne concédant qu’une défaite lors des 9 matchs suivants, marqués par ailleurs par 8 victoires et un joli tableau de chasse (Bordeaux et Lyon notamment).
Les Nordistes se distinguent surtout par leur attaque de feu, jugez plutôt : meilleure attaque du Championnat avec déjà 37 réalisations, dont 24 lors des 6 dernières matchs. 4 buts inscrits par match, c’est le tarif depuis le 28 Novembre !
Emmenés entre autres par Gervinho et Hazard, les Lillois occupent une bien jolie 2ème place qu’ils pourraient garder longtemps si la trêve ne brise pas leur dynamique.

 Gervinho stylisée UDE Gervinho et ses coéquipiers Lillois finissent l'année en trombe, donnant lieu à des festivals offensifs à chaque rencontre

 

Malgré 2 défaites lors des 3 dernières rencontres, Montpellier s’impose comme l’une des surprises de cette saison. Le promu occupe la 3ème place, en partie à la faveur de sa victoire à Lyon lors de la dernière rencontre. Ave un match en retard à disputer, les Héraultais peuvent préparer la fin de saison sereinement.

L’OM semble branché sur courant alternatif. Eliminés de la Ligue des Champions avec le sentiment qu’il y avait la place de passer, les Olympiens ne sont pas souverains en Ligue 1 depuis un mois… Déjà à 11 points de Bordeaux, les hommes de Deschamps comptent un match retard mais leur prestation est parfois ‘’proche du néant’’ comme l’a déclaré Didier Deschamps lors du dernier de l’année, perdu sans combattre face à Auxerre (2-0).

Auxerre justement, autre équipe que l’on n’attendait pas si bien placée à mi-saison. Fort d’un bloc équipe compact et très bien organisé, les Bourguignons ne font pas toujours le spectacle mais savent être solides (2ème défense du Championnat) et efficaces. Après 7 victoires consécutives, les Auxerrois s’étaient même emparés de la place de leader ! Mais une série de 5 matchs sans victoire a fait plonger le club à la 5ème place. De quoi prendre à rêver à un retour de la Coupe d’Europe la saison prochaine ?

Paris restera toujours Paris, avec une alternance de bons résultats et de couacs. Le club semble tomber dans l’anonymat saison après saison, sans coup d’éclat… Cette année encore, les Parisiens ne semblent pas en mesure de réaliser de grandes choses, malgré un effectif expérimenté (Makélélé, Giuly ou Coupet, même si celui est out pour quelques mois) et des jeunes talentueux (Erding-Hoareau en attaque).
Les blessures n’épargnent pas les joueurs de la capitale, ce qui peut, en partie, expliquer ces résultats en dent de scie. Un exemple ? Erding et Hoareau n’ont encore pas pu débuter un match côte à côte…

Pourtant pas trop mal parti, Lorient a enchaîné une série de 5 matchs sans victoire. Dans une compétition aussi serrée, cela ne pardonne pas et les Bretons sont descendus à la 8ème place. La victoire face à Valenciennes pour le dernier épisode de l’année remettra peut être les hommes de Christian Gourcuff sur les rails, d’autant qu’il y a un très bon potentiel dans cette équipe (Amalfitano, Gameiro,…).

Malgré un potentiel offensif impressionnant (Briand qui revient d’une longue blessure, Gyan, Bangoura, Pagis, Sow, Leroy, Marveaux,…), Rennes se distingue plus par une défense somme toute assez solide. Nul doute que si le secteur de l’attaque suivait le même rythme, les Bretons seraient mieux placés qu’à la trêve (9èmes).
Coach Rennais depuis cet été, Antonetti va devoir trouver la formule miracle pour équilibrer son équipe et faire grimper son équipe.
Jimmy Briand stylisée UDE
De retour après une grave blessure, Jimmy Briand va tenter d'aider les Rennais à passer la seconde

 

Valenciennes a étonné la France du foot au cœur de l’automne, avec ses nombreuses victoires à l’extérieur, elle qui n’avait plus gagné hors de ses bases depuis plus d’un an.
Malheureusement, le parcours à domicile est moins bon et les joueurs semblent s’essouffler (2 points pris lors des 4 derniers matchs).
Mais c’est tout de même un bon parcours pour les Nordistes, qui se sont donnés une belle bouffée d’air (12 points) vis-à-vis des relégables.

Monaco était bien parti, avec même une deuxième place à un moment donné. Mais les Monégasques ont vu revenir les vieux démons avec une seule victoire lors des 8 dernières rencontres.
La mission de Guy Lacombe sera de préparer ses joueurs pour la reprise avec 2 matchs à domicile pour démarrer 2010. Si les Monégasques remportaient ces 2 matchs, alors la Principauté pourrait à nouveau retrouver les équipes de tête.

Avec Nancy, c’est tout noir ou tout blanc ! Pour illustrer c’est idée, il suffit de jeter un œil sur les 11 derniers résultats des Lorrains : 5 victoires et 6 défaites ! Pas de match nul et un bilan succès / revers équilibré. Cette inconstance place les Nancéens en 12ème position.

Lens était en péril entre la 4ème et la 11ème journée, ne parvenant pas à s’imposer. Mais les Sang et Or ont su se reprendre et ont notamment disposé de Marseille à Bollaert (1-0, le 28 Novembre).
Avec 10 points d’avance sur le 18ème, Lens peut regarder tranquillement vers la seconde moitié de Championnat et pourra peut-être lancer de nouveaux jeunes, comme le club a l’habitude de le faire.

L’Europa League ne fait à priori pas que du bien à Toulouse, qui se morfond dans le ventre mou de la Ligue 1.
Peut-être la coupe d’Europe pompe-t-elle trop d’énergie à cette équipe ? En tout cas, à l’instar de Gignac, seulement 5 buts cette saison, les joueurs de la Ville Rose peinent à confirmer leur belle saison précédente.

15ème place à l’heure actuelle pour Sochaux mais les Doubistes auront 2 matchs en retard à disputer, les plaçant virtuellement à la… 6ème place.
Les Sochaliens avaient l’habitude des premières parties de saison catastrophiques avant d’effectuer un redressement spectaculaire par la suite. Cette année, Gillot a su préparer ses joueurs pour mieux débuter.
Mais le club a également connu ses problèmes avec tout en haut de la liste, le grave accident de l’attaquant Américain Charles Davies, indisponible jusqu’à la fin de saison et qui n’est pas passé loin de l’irrémédiable. Bien sûr, le secteur offensif de Sochaux s’en ressent et il va falloir recruter au mercato pour combler le manque.

Nice fonctionne par cycles. Après 4 défaites en 6 journées, nous pensions les Aiglons mal embarqués. Mais ils ont ensuite enchaînés avec 5 succès en 6 rencontres. Et voilà qu’ils replongent avec 4 défaites et 2 nuls… Tout cela emmène le club de la Côte d’Azur à une piètre 16ème place. Loïc Rémy, auteur de 7 buts n’y peut pas grand-chose pour l’instant.

Avec Paulo Duarte aux commandes, Le Mans pensait tenir là un entraîneur d’exception en devenir. Mais l’aventure a tourné court, celui-ci étant remplacé par son adjoint, Cormier. Depuis, les Sarthois ont empoché 2 succès mais tout cela reste fragile… Néanmoins, cette équipe est sortie de la zone rouge (grâce à une meilleure différence de buts uniquement) et doit absolument travailler à l’extérieur pour s’en sortir (9 défaites en autant de déplacements, 3 petits buts marqués).

Saint-Etienne est en pleine crise et Alain Perrin a été débarqué, son adjoint Christophe Galtier prenant les commandes pour un intérim à haut risque. Les Verts n’ont plus gagné depuis le 7 Novembre et n’ont vaincu leurs adversaires qu’à 4 reprises depuis le mois d’Août…
Insuffisant pour éviter une place de relégable… Mais l’équipe n’est pas décrochée (même nombre de points que Le Mans mais déjà à 6 points du 16ème) et, en améliorant notamment son bilan à domicile (2 victoires seulement), les Verts pourraient s’en sortir.

On promettait l’enfer à Boulogne-sur-Mer mais les Nordistes ont bluffé tout le monde cet été, avec une seule défaite lors des 5 premières journées.
Depuis le ciel s’est assombri et les blessures ont plombé l’équipe (notamment celle de Thil, blessé pour de longs mois alors qu’il occupe la place d’attaquant vedette).
Avec un seul succès en 15 matchs, les Boulonnais se morfondent à la 19ème place du classement mais y croient encore, Le Mans n’étant qu’à 3 points.

Enfin, Grenoble traverse une saison cauchemardesque. Avec 11 défaites lors de ses 11 premières parties, le club a été raillé par toute la France du foot.
Entre blessures et manque de chance évident, le club n’est parvenu à remporter qu’une seule victoire depuis le début de saison ! (1-0 contre Toulouse le 6 Décembre). Avec 7 petits points au compteur, on voit mal les Isérois évoluer autre part qu’en Ligue 2 la saison prochaine… Mais les miracles existent, surtout dans le football !
 Daniel Ljuboja stylisée UDE Daniel Ljuboja se sent bien seul au front de l'attaque Grenobloise...

 

L1, les meilleurs buteurs

2 Lillois sur le podium, quoi de plus logique pour la meilleure attaque du championnat ? Gervinho occupe la tête avec 11 réalisations, une de plus que le Monégasque Néné. Le revenant Pierre-Alain Frau en est à 8 buts.

L1, les meilleurs passeurs

Le Bordelais Yoann Gourcuff domine ce classement avec 6 passes décisives. Derrière, 4 joueurs sont à égalité avec 5 passes décisives : Fahid Ben Khalfallah (Valenciennes), Marama Vahirua (Lorient), Chris Malonga (Nacy) et Fabrice Abriel (Marseille).

L1, classement du fair-play

Lorient est le club le plus fair-play avec 28 petits avertissements et aucune exclusion.
Le Mans joue les brutes avec 40 cartons jaunes et 4 cartons rouges.




Partagez cet article sur les réseaux sociaux :
Scooper cet article !Wikio !Digg!Google!Facebook!Del.icio.us!Live!StumbleUpon!Blogmarks!Yahoo!
Commentaires (0)add
Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 
< Prcdent   Suivant >