En direct du forum ...

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Les archives Le foot, le vrai Coupe du Monde Afrique du Sud 2010

Recherche par tag : Coupe du Monde Afrique du Sud 2010, Les qualifications zone par zone, Zone Am-Sud, Bilan, résultats, commentaires


Le tour des stades de la Coupe du Monde 2010
Version imprimable Suggérer par mail
Logo UDE Coupe du Monde 2010

Pour la première Coupe du Monde organisée sur le continent Africain, le pays hôte a choisi 10 stades, prêts à accueillir les exploits des meilleurs footballeurs de la planète. Si cinq ''théâtres des rêves'' ont déjà l’habitude de vibrer au rythme des matchs locaux, cinq autres ont été grandement rénovés ou sont mêmes sortis de terre. L’Afrique du Sud a donc fourni de gros efforts au niveau des installations. Suivez UDE pour un tour des stades qui vous fera traverser l’Afrique du Sud ! 

 

(Par Dams et Montana)

 

 

Avant de détailler les différents stades, il est important de noter que 37 matchs sur les 64 que comptera la compétition se disputeront à plus de 1000 mètres d'altitude (Les stades de Johannesburg se situant même à 1700 mètres d'altitude), ce qui est très important pour les organismes.

En effet, en altitude, la pression atmosphérique entraîne une baisse de la quantité d'oxygène disponible pour l'activité musculaire. Les performances, surtout en fin de match, peuvent donc s'en ressentir.

Les équipes Sud-Américaines connaissent déjà bien cette problématique mais cela sera une grande nouveauté pour les Européens.

Pour pallier à cela, la plupart des sélections établiront leur camp de base en altitude afin de s'habituer à ces nouvelles conditions. D'autres, comme la France, préfèrent rester au niveau de la mer afin de bénéficier d'un climat plus clément et de ne pas ressentir les effets de l'altitude à temps plein (où l'on dort moins bien par exemple). Chaque solution a donc ses avantages et ses inconvenients...

Autre détail qui pourrait avoir son importance en altitude : la résistance à l'air est moins importante et le ballon ne réagira donc pas de la même manière qu'au niveau de la mer. Voilà les gardiens prévenus !

 

 

5 stades déjà en place...  

                 

Soccer City Stadium :

Le Soccer City Stadium se trouve à Johannesburg la plus grande ville d’Afrique du Sud et de tous les stades sélectionnés, c’est lui aussi qui remporte la palme de la taille : 94 700 places !

Il a été érigé dans les années 80 et inauguré en 1989, depuis lors il est le fief de la fédération nationale de football.

En 1996, il avait accueilli la finale remportée par les Bafanas Bafanas lors de la CAN qui est à l’heure actuelle la seule CAN remportée par ces derniers.

Lors de sa première inauguration sa capacité était de 80 000 places mais le FNB Stadium de l’époque n’a pas subi qu’un changement de nom pour cette 1ère coupe du Monde en Afrique. Il a également été rénové pour pouvoir accueillir plus de monde dans cette splendide enceinte qui verra se dérouler plusieurs top-matchs lors de l’évènement de juin prochain.

Sa façade s’inspire de la calebasse africaine de la famille des cucurbitacées.

Mais parlons de ces matchs : d’abord, le match d’ouverture entre le Mexique et l’Afrique du Sud. Ensuite un gros match entre 2 nations européennes que sont le Danemark et les Pays-Bas. Ensuite un Argentine – Corée du Sud plus déséquilibré et enfin pour clôturer la phase de groupe 2 chocs entre 2 nations fortes du continent africain et 2 nations historiques du football il s’agit bien entendu de Brésil – Côté d’Ivoire et Ghana – Allemagne.

Après le premier tour, le stade accueillera un huitième de finale entre le groupe A et B puis le second quart de finale avant d’accueillir l’apothéose un soir de juillet pour clôturer la 19ème Coupe du Monde de football.

 

Photo stylisée UDE

 Le Soccer City Stadium

 

Ellis Park :

 

Situé également à Johannesburg, il est le plus ancien des 2 stades.

Sa construction fut terminée en 1927 et doit sa réalisation à un conseiller municipal de Johannesburg : JD Ellis. Ce dernier avait réservé un terrain de 5 hectares pour la réalisation du projet et c’est pourquoi le stade a été baptisé à son nom et même si son nom actuel porte la marque de son sponsor, le nom originaire est resté.

Il est principalement utilisé pour le rugby, il est d’ailleurs la propriété des Golden Lions et il a également accueilli la finale de la Coupe du Monde de Rugby en 1995, que beaucoup d’entre vous ont dû vivre ou revivre via le film Invictus, entre les All-Blacks et les Springboks que ces derniers remportèrent aux prolongations.

Il a également été utilisé par le football et l’Afrique du Sud n’y a pas un mauvais palmarès avec notamment 2 matchs nuls arrachés l’un contre l’Argentine (1-1) et l’autre contre la France (0-0).

Il est rempli d’autres histoires, l’une est assez heureuse puisqu’il a été le témoin du match entre une sélection d’Africains contre une mondiale pour célébrer le départ du Président Mandela en 1999. Mais une autre l’est beaucoup moins puisque le 11 avril 2001, une tragique bousculade dans un match entre les Orlando Pirates (qui jouent à domicile dans ce stade) et les Kaizer Chiefs fit près de 40 morts…

Lors du début de l’été 2010, l’Ellis Park Stadium accueillera 5 matchs de groupe (notamment Argentine – Nigéria pour 2 équipes qui ne se quittent plus dans les tournois de jeunes) , un huitième de finale entre le groupe G et le groupe H et le dernier quart de finale.

 

Photo stylisée UDE

Ellis Park

 

Loftus Versfeld Stadium :

 

C’est l’un des plus anciens stades de cette édition et il se trouve à Pretoria, la capitale administrative du pays hôte.

Il a accueilli des évènements sportifs dès l’année 1906 soit plus de cent ans !

Et c’est en 1932 qu’il fut rebaptisé Loftus Versfled Stadium en l’honneur d’un grand homme du sport dans la région de Pretoria mais surtout du rugby à XV dont Monsieur Robert Owen Loftus Versfled s’occupa plus particulièrement durant de nombreuses années et qui succomba à une crise cardiaque dans l’enceinte même du stade !

Avec le sponsoring son nom changea à plusieurs reprises tout en gardant une connotation à ce grand homme du sport sud-africain.

En capacité il se situe à la 4ème place du nombre de personne qu’il peut accueillir avec 52 000 personnes (certains parlent de 45 000).

Ce stade de la province du Gauteng sera le témoin privilégié de 5 matchs de groupe (dont Afrique du Sud – Uruguay mais aussi Serbie – Ghana et Cameroun – Danemark) puis d’un match de huitième de finale avant de s’effacer pour laisser aux plus grandes enceintes les matchs de la fin de la compétition.

 

 Photo stylisée UDE

Le Loftus Versfeld Stadium

 

Free State Stadium :

 

Situé à Bloemfontein (traduit littéralement de l’Afrikaans par fontaine de fleurs) dans le cœur de l’Afrique du Sud, ce stade porte également le nom de Vodacom Park et comme la plupart des enceintes sportives en plein air de cette envergure il est utilisé à la fois par le rugby et par le football.

En rugby ce sont les Free State Cheetahs qui l’occupent et en football, le Bloemfontein Celtic.

Si l’on devait faire une métaphore « humaine » l’on pourrait dire que ce stade a déjà une belle expérience des grandes compétitions footballistiques puisqu’il a accueilli des matchs de la CAN 1996 et qu’il va pouvoir la parfaire en accueillant 5 nouveaux matchs de poule et plus particulièrement le France – Afrique du Sud du 22 juin.     Son parcours ne s’arrêtera pas là puisqu’un match des huitièmes de finale se jouera à Bloemfontein.

 

 Photo stylisée UDE

Le Free State Stadium

 

Royal Bafokeng Stadium :

 

Dans la ville de Rustenburg (signifiant la ville du repos) la communauté de Royal Bafokeng a permis la construction de ce stade inauguré en 1999. Cette communauté est très fortunée car elle possède les meilleures mines de platine du monde.

Comme c’est l’un des stades les plus récents de ceux qui ont été rénovés, les travaux n’ont pas été très importants. Ils ont juste été faits pour augmenter la capacité du stade en la passant de 38 000 à 42 000 places.

C’est dans la partie ouest du stade que les travaux ont été les plus importants avec l’ajout d’un toit en porte-à-faux. 3 mois après avoir terminé les travaux, en mars 2009, il a accueilli 4 matchs de la Coupe des Confédérations qui sert de grande répétition à la Coupe du Monde.Une fois encore ce stade est dédié au rugby et au football les 2 sports phares de l’Afrique du Sud.

Il accueillera en juin prochain 5 matchs de la phase des groupes (notamment Angleterre – USA et Ghana – Australie) ainsi qu’un match des huitièmes entre le premier du groupe C et le second du groupe D. ...

 

Photo stylisée UDE

Le Royal Bafokeng Stadium

 

 

et 5 stades sortis de terre

 

Moses Mabhida Stadium :

Situé à Durban, il fait partie des stades construits à l’occasion de cet évènement interplanétaire. Anciennement connu sous le nom de King Senzangakhona Stadium, il a été renommé en hommage à Moses Mabhida, ancien secrétaire général du parti communiste Sud-Africain, décédé en 1986. Il faut savoir que Durban est un haut lieu du football en Afrique du Sud : la ville a accueilli le premier championnat national, des matchs de la Coupe d’Afrique des Nations 1996, le plus grand match de la sélection (face à la grande Angleterre en 2002) et, tout un symbole, le premier match post-apartheid, face au Cameroun.  Avec ses 70 000 places, il accueille depuis novembre 2009 des matchs du championnat Sud-Africain, notamment ceux de l’AmaZulu FC.

Il pourra également être le théâtre de rencontres de rugby (avec le club des Sharks) et de meetings d’athlétisme. Sa particularité réside dans l’arche de 100 mètres de haut qui surplombe son toit. Durant le tournoi, ce stade accueillera cinq rencontres de poules (dont Portugal – Brésil), un seizième de finale et une demi-finale.

 

 Photo stylisée UDE

Le Moses Mabhida Stadium

 

Green Point Stadium :

 

A quelques encablures de l’Océan Atlantique, dans la banlieue du Cap, le Green Point Stadium a une capacité de 69 000 places.

Son nom vient précisément du quartier où il a pris place. Il remplace un ancien stade, démoli en 2007, mais bien trop petit pour accueillir un évènement de cette envergure (18 000 places).

Situé entre mer et montagne, il offre un panorama splendide et est surmonté d’un toit amovible pour parer aux gros coups de vent.

C’est donc un édifice tout neuf qui a accueilli le 23 janvier 2010 son premier match de football, opposant les deux équipes locales, l’Ajax Cape Town Football Club et le Santos Cape Town Football Club.

8 rencontres s’y dérouleront lors de la Coupe du Monde : cinq de qualification (dont Uruguay – France et Angleterre – Algérie), un seizième de finale, un quart de finale et une demi-finale.

 

Photo stylisée UDE

Le Green Point Stadium

 

Nelson Mandela Bay Stadium :

 

Tout au sud du pays, à Port Elizabeth, ce stade a pris le nom du plus grand personnage Sud-Africain de l’Histoire, connu pour son immense combat contre l’apratheid.

Avec cette enceinte de 48 000 places, Port Elizabeth se dote enfin d’un vrai stade de football, ce qui récompense une population locale appréciant beaucoup ce sport.   C’est le premier chantier à avoir été finalisé, ce qui renforce encore un peu plus la fierté des habitants de cette région. L’inauguration a eu lieu dès le 7 juin 2009.

Il est également remarquable par la forme de son toit, assez unique.

5 matchs de groupe (dont Côte d’Ivoire – Portugal), un huitième de finale, un quart de finale et le match pour la 3ème place seront au programme !

 

Photo stylisée UDE

Le Nelson Mandela Bay Stadium

 

Mbombela Stadium :

 

Avec ses 40 000 places, le Mbombela Stadium fait partie des plus petites enceintes de la compétition. Basé à Nelspruit, c’est néanmoins le plus grand stade de la région. Nous pouvons alors mieux comprendre la signification de son nom, littéralement en Siswati ''beaucoup de gens dans peu d’espace''.

Tout a été mis en œuvre pour le confort du spectateur, notamment la visibilité des matchs. Le stade a en effet la forme d’un rectangle aux bords arrondis, permettant ainsi une vision optimale pour chacun.

Le Mbombela Stadium ne verra se jouer que quatre rencontres de ce Mondial : Honduras – Chili, Italie – Nouvelle Zélande, Australie – Serbie et Corée du Nord – Côte d’Ivoire.

 

Photo stylisée UDE

Le Mbombela Stadium

 

Peter Mokaba Stadium :

 

Polokwane aura également le droit de participer à la fête grâce à son Peter Mokaba Stadium, d’une capacité de 45 000 places.

Cette ville est située au cœur de l’Afrique du Sud mais c’est néanmoins celle qui se trouve le plus au Nord parmi tous les hôtes de la compétition.

Il y a controverse sur le choix du nom de ce stade car Peter Mokaba fût certes un grand militant anti-apartheid mais il a également tenu des propos assez tendancieux comme ''Le HIV (virus du Sida) n’existe pas'' (il faut rappeler que l’Afrique du Sud est particulièrement touchée par ce fléau).

Cette enceinte ne dispose pas de toit, hormis pour la tribune présidentielle.

4 matchs du premier tour s’y joueront : Algérie – Slovénie, France – Mexique, Grèce – Argentine et Paraguay – Nouvelle Zélande.

 

 Photo stylisée UDE

Le Peter Mokaba Stadium

 

 Si vous souhaitez suivre toute l'actualité du football, n'oubliez pas de visiter le forum UDE et notamment sa section Coupe du Monde 2010 .




Partagez cet article sur les réseaux sociaux :
Scooper cet article !Wikio !Digg!Google!Facebook!Del.icio.us!Live!StumbleUpon!Blogmarks!Yahoo!
Articles associés

Commentaires (0)add
Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 
< Précédent   Suivant >