En direct du forum ...

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Les archives Le foot, le vrai France Ligue 1

Recherche par tag : Association Sportive de Saint-Etienne - Aux Verts de conjuguer la passion du chaudron au présent, mercato, marché des transferts, ASSE, Sainté, les verts


Ligue 1 : Le bilan de la saison 2009-2010
Version imprimable Suggérer par mail
Logo UDE Ligue 1

En cette année de Coupe du Monde, la Ligue 1 a repris quelques couleurs, comme le montre le nombre de buts légèrement en hausse par rapport aux saisons précédentes (916 pions plantés cette saison, soit 2,41 par match en moyenne). Mais l’exercice aura surtout été marqué par le retour sur les palmarès de l’Olympique de Marseille, 18 ans après le précédent titre. La chute de Bordeaux, l’hiver difficile de Lyon, la nouvelle saison médiocre du PSG, le cauchemar de Grenoble,… chaque club a son histoire. UDE vous la raconte… (par Montana)

1er : Marseille, 78 points, 69 buts marqués, 36 encaissés

Meilleur buteur : Mamadou Niang, 18 buts
Meilleur passeur : Lucho Gonzalez, 11 passes décisives


Depuis 1992, l’OM n’avait plus rien gagné et les supporters commençaient à désespérer. Cette situation est maintenant réparée, avec le doublé Coupe de la Ligue – Championnat acquis cette saison.
Avec le meilleur buteur (Niang) et le meilleur passeur (Lucho Gonzalez) du championnat, les Marseillais ont su profiter de deux bonnes individualités offensives, bien aidés par le retour en grâce de Ben Arfa et surtout Valbuena, mis au placard en début de saison par Deschamps.
Deschamps, justement qui décroche donc le Graal dès sa première saison sur le banc Olympien.
La gestion des cas Ben Arfa et Valbuen aura été réussie, tout comme le replacement de M’Bia en défense centrale, malgré les réticences du joueur.
En tête depuis la 26ème journée, le titre était donc promis au Vieux Port, comme le montrent certaines stats : meilleure équipé à l’extérieur, 2ème meilleure équipe à domicile (2 défaites seulement), 2ème meilleure attaque, 2ème meilleure défense,…
Marseille dispose également, et de loin, de la meilleure moyenne de spectateurs sur la saison (50 044).

Mamadou Niang stylisé UDE
Meilleur buteur du championnat (18 réalisations), Mamadou Niang aura fait honneur à son statut de capitaine et mené son club vers les sommets.

2ème : Lyon, 72 points, 64 buts marqués, 38 encaissés

Meilleur buteur : Lisandro Lopez, 15 buts
Meilleur passeur : Miralem Pjanic, 7 passes décisives

L’OL revient de loin et a bien failli ne pas retourner en Ligue des Champions.
Encore 6ème à la 30ème journée, le club du Rhône aura dû effectuer une fin de saison en boulet de canon pour aller chercher cette place de dauphin.
Les 6 derniers matchs de championnat restent en effet synonymes de victoires ou de matchs nuls pour les Gones.
L’hiver aura en revanche été plus rude, avec notamment des défaites à Nice, à Monaco, à Lorient ou bien encore face à Sochaux ou Montpellier !
La place de Claude Puel a longtemps été menacée mais Jean-Michel Aulas a finalement bien fait de faire confiance au technicien.
Le gros mental de l’OL est souligné par de nombreux matchs gagnés sur le tard. Ce n’est pas pour rien que cette équipe est la meilleure sur l’ensemble des 2ème mi-temps.
La grosse satisfaction de la saison restera sans doute l’intégration réussie de Lisandro Lopez, recrue la plus onéreuse de l’histoire du club et qui se sera bien vite adapté au jeu français, comme en atteste ses 15 buts marqués.


3ème : Auxerre, 71 points, 42 buts marqués, 29 encaissés

Meilleur buteur : Ireneusz Jelen, 14 buts
Meilleur passeur : Daniel Niculae, 9 passes décisives


C’est la grosse surprise de la saison : avec son petit budget, l’AJ Auxerre est parvenue à décrocher une place pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions, au nez et à la barbe d’écuries plus huppées !
Ce n’était pourtant pas gagné avec une place de lanterne rouge après 3 journées et 0 but marqué après 4 matchs !
Mais l’AJA s’est relancée, retrouvant son rythme infernal de la fin de saison dernière et a enchaîné les succès malgré quelques couacs, comme l’inexplicable 5-0 concédé à Grenoble en Février.
Souvent critiquée pour son jeu, cette équipe s’est appuyée sur une défense de fer (29 buts concédés seulement, soit  7 de moins que l’OM) et un jeu de contre ultra-performant rendu possible grâce à la vitesse de la star locale, le polonais Ireneusz Jelen, meilleur buteur du club.
Avec la 11ème attaque, il est certain que les matchs n’ont pas toujours été spectaculaires mais quelle efficacité pour les hommes de Jean Fernandez, élu meilleur entraîneur de l’année et convoité un temps par Bordeaux.
Solide à l’extérieur (2ème meilleure équipe), Auxerre s’est également distingué en remportant le classement du fair-play.

 Benoît Pedretti stylisé UDE Avec un jeu basé sur le contre et une défense de fer, Auxerre, à l'image de Benoît Pedretti, aura fait vaciller bon nombre de clubs plus huppés.

4ème : Lille, 70 points, 72 buts marqués, 40 encaissés

Meilleurs buteurs : Gervinho, Pierre-Alain Frau et Yohan Cabaye, 13 buts
Meilleurs passeurs : Eden Hazard, 8 passes décisives


Lille aura été la vraie attraction de ce championnat avec son jeu de qualité et son attaque de folie (la meilleure de la division).
Entre la 15ème et la 20ème journée, le LOSC aura marqué à 29 reprises, de quoi être impressionné !
Emmenée par le jeune prodige Eden Hazard, l’attaque Lilloise aura donné des sueurs froides à bon nombre de défenseurs.
Meilleure équipe à domicile, Lille rate la Ligue des Champions à cause d’une première partie de saison médiocre (14ème place à la 14ème journée) mais aussi d’une défaite finale à Lorient.
L’équipe de Lille s’annonce en tout cas comme l’un des grands animateurs des prochains championnats.



5ème : Montpellier, 69 points, 50 buts marqués, 40 encaissés

Meilleur buteur : Victor Hugo Montaño, 11 buts
Meilleur passeur : Alberto Costa, 6 passes décisives
 

Le club de l’Hérault à longtemps cru pouvoir réaliser l’impossible exploit, à savoir décrocher le titre immédiatement après être remonté en Ligue 1.
Les promus étaient même encore 3èmes après la 31ème journée !
Malheureusement les jeunes Héraultais ont baissé le rythme mais vont tout de même chercher une inespérée 5ème place, synonyme de qualification en Europa League.
Nul doute que Loulou Nicollin aurait signé en début de saison pour un tel classement.
Maintenant le plus dur commence, à savoir la confirmation pour cette équipe remplie de jeunes joueurs pétris de talent et d’espoirs (Yangambiwa, Marveaux, Aït Fana, El Kaoutari,…).
Petite stat amusante : ce club n’a jamais perdu après avoir mené au score mais n’est jamais parvenu à l’emporter après avoir encaissé le premier but !

Alberto Costa stylisé UDE
Pétris de talents, les Montpelliérains se seront offert de très jolies retrouvailles avec l'élite.


6ème : Bordeaux, 64 points, 58 buts marqués, 40 encaissés

Meilleur buteur : Wendel, 11 buts marqués
Meilleurs passeurs : Benoît Trémoulinas et Yoann Gourcuff, 7 passes décisives


Les champions sortants n’auront pas su lutter pour conserver leur titre et loupent même la qualification européenne !
Quart de finaliste de la Ligue des Champions, Bordeaux a sans doute laissé beaucoup de forces dans cette compétition et a dû composer avec les départs programmés de Chamakh et Blanc. Cela a sans doute perturbé le vestiaire…
Pourtant, le début de saison avait été plus que convaincant, avec une place de leader occupée à 21 occasions lors des 25 premières journées ! Puis la descente aux enfers à commencé, avec 1 point pris entre le 3 et le 28 avril, en 6 rencontres !
Finaliste malheureux de la Coupe de la Ligue, le club Girondin aura donc connu un exercice très difficile. Il faudra rebondir l’année prochaine après les départs de Chamack pour Arsenal, Laurent Blanc pour l’équipe de France et peut être de Gourcuff…

Marouane Chamack stylisé UDE
Pour sa dernière saison au club, Marouane Chamack n'aura pas particulièrement fait briller ses Girondins, déchus de leur titre et même pas européens.

7ème : Lorient, 58 points, 54 buts marqués, 42 encaissés

Meilleur buteur : Kévin Gameiro, 17 buts
Meilleur passeur : Marama Vahirua, 10 passes décisives


Cette 7ème place est honorable pour des Merlus qui terminent donc en tête du peloton, à 6 points du groupe de tête.
Le duo Gameiro-Vahirua aura souvent régalé le Moustoir mais ne sera pas reconduit la saison prochaine, le Tahitien ayant déjà signé à Nancy et Gameiro étant repéré par de grosses écuries européennes.
Christian Gourcuff devra donc trouver un nouvel équilibre pour espérer viser plus haut et réaliser de nouveaux coups d’éclat comme l’ont été cette année les victoires devant Lyon (1-0) et Lille (2-1) à domicile.


8ème : Monaco, 55 points, 39 buts marqués, 45 encaissés

Meilleur buteur : Néné, 14 buts
Meilleur passeur : Alejandro Alonso, 5 passes décisives


Monaco aura eu son heure de gloire au cœur de l’automne en grimpant sur le podium et occupant la seconde place durant 2 journées.
La fin de saison aura été plus délicate avec seulement 2 succès lors des 9 dernières rencontres.
Malgré un potentiel offensif intéressant (Néné, Maazou, Park), les joueurs de la Principauté n’ont que la 14ème attaque du championnat et n’ont marqué qu’à 8 reprises depuis le 27 février !
Heureusement, Ruffier était là pour sauver les meubles derrière !


9ème : Rennes, 53 points, 52 buts marqués, 41 encaissés

Meilleur buteur : Asamoah Gyan, 13 buts
Meilleur passeur : Jimmy Briand, 8 passes décisives


Malgré des ambitions européennes, le Stade Rennais n’a pas vraiment convaincu en 2009-2010.
Les Bretons ont connu un parcours en dents de scie, malgré 7 premières journées annonçant un exercice sympa.
L’anonymat aura ensuite marqué la saison Rennaise, avec un résignement bien visible en fin de saison : aucune victoire depuis la 30ème journée…
Frédéric Antonetti aura donc fort à faire pour faire de Rennes une place forte du foot Français !


10ème : Valenciennes, 52 points, 50 buts marqués, 50 encaissés

Meilleurs buteurs : Johan Audel, Fahid Ben Khalfallah et Mamadou Samassa, 7 buts
Meilleur passeur : Fahid Ben Khalfallah, 10 passes décisives


Un temps qualifié de ‘’Barcelone du Nord’’, Valenciennes aura bien vite assuré son maintien.
Les Nordistes auront même atteint la 5ème position lors du 16ème épisode avant de rentrer un peu dans le rang, passant le reste de la saison en milieu de tableau.
Une saison tranquille donc, marqué par 2 succès devant Bordeaux et une victoire face au voisin Lillois.
A signaler, la belle 5ème place du VAFC au classement des 2ème mi-temps.

Fahid Ben Khalfallah stylisé UDE
Derrière son meneur Ben Khalfallah, Valenciennes peut se vanter d'un parcours honorable.

11ème : Lens, 48 points, 40 buts marqués, 44 encaissés

Meilleur buteur : Toufilou Maoulida, 10 buts
Meilleur passeur : Sébastien Roudet, 6 passes décisives


Après l’accident industriel qui avait expédié le Racing Club de Lens en Ligue 2 à la fin de la saison 2007-2008, l’objectif était bien sûr le maintien après cette remontée immédiate.
Et le but a été largement atteint avec cette 11ème place.
Malgré un parcours à l’extérieur pas bien brillant (17ème place), il n’y aura pas eu trop de raison de s’inquiéter même si les Sang et Or étaient 19èmes au soir de la 11ème journée.
Les victoires à domicile face à Marseille ou Bordeaux auront contribué à donner le sourire à un public toujours aussi passionné.


12ème : Nancy, 48 points, 46 buts marqués, 53 encaissés

Meilleur buteur : Youssouf Hadji, 11 buts
Meilleur passeur : Julien Féret, 8 passes décisives


Avec une 18ème place au classement à domicile, on ne peut pas dire que les Lorrains aient vraiment régalés leur public cette année…
Et heureusement que le parcours à l’extérieur a été bien meilleur (5ème meilleur de la division) car la chute aurait pu être douloureuse !
Malgré cela, l’ASNL n’est jamais descendu au-delà de la 14ème place et a même occupé la position de leader au soir de la 2nde journée !
Mais les trop nombreuses contre-performances à domicile ont empêché une saison qui aurait pu s’avérer fructueuse…


13ème : Paris Saint Germain, 47 points, 50 buts marqués, 46 encaissés

Meilleur buteur : Mevlut Erding, 15 buts
Meilleur passeur : Christophe Jallet, 8 passes décisives


Encore une saison galère pour le club de la capitale qui a heureusement sauvé la face en remportant la Coupe de France.
Car dans un Parc des Princes gangréné par les affrontements entre tribunes Auteuil et Boulogne, le spectacle n’aura pas souvent été au rendez-vous…
Le prometteur duo Erding-Hoarau aura mis trop longtemps à décoller, la faute à de nombreuses blessures ayant touché les deux hommes.
Une fois de plus, les déceptions auront été nombreuses et une nouvelle remise en cause de l’effectif s’impose.
Avec 10 points pris lors des quatre premières journées, le début de saison se présentait pourtant bien. Mais Kombouaré n’a pas su faire durer cet état de grâce.

Guillaume Hoarau Mevlut Erding stylisé UDE
Plein de promesses, le duo Erding-Hoarau n'aura pourtant pas illuminé le Parc, notamment à cause de nombreuses blessures pour les deux hommes. Et le PSG aura encore déçu...

14ème : Toulouse, 47 points, 36 buts marqués, 36 encaissés

Meilleur buteur : André-Pierre Gignac, 8 buts
Meilleur passeur : André-Pierre Gignac, 4 passes décisives


Une impression bizarre se dégage de la saison toulousaine : comme si elle n’avait jamais démarré !
Après un exercice 2007-2008 brillant (3ème), les joueurs de la Ville Rose sont rentrés dans le rang, à l’image de leur vedette André-Pierre Gignac, trop souvent blessé.
Les coups d’éclat auront été rares, le TFC passant toute la saison dans le ventre mou.
L’Europa League aura sans doute pompé trop d’énergie aux joueurs, bien que l’aventure se soit terminée dès le mois de décembre.
 

15ème : Nice, 44 points, 41 buts marqués, 57 encaissés

Meilleur buteur : Loïc Rémy, 14 buts
Meilleur passeur : Anthony Mounier, 6 passes décisives


Saison difficile sur la Côte d’Azur qui aura vu Eric Roy prendre la place  de Didier Ollé-Nicolle sur le banc.
Il faut dire que l’OGCN a longtemps flirté avec la zone de relégation et n’est parvenue qu’à déployer son jeu qu’en fin de saison, juste après le remplacement d’entraîneur.
Avec 14 buts marqués, Loïc Rémy aura été le sauveur du club cette saison en remportant de nombreux points à lui seul.

16ème : Sochaux, 41 points, 28 buts marqués, 52 encaissés

Meilleur buteur : Stéphane Dalmat, 4 buts
Meilleur passeur : Marvin Martin, 4 passes décisives


Le FC Sochaux Montbéliard aura passé une large partie de sa saison dans le ventre mou mais ne tremblant pas très longtemps pour le maintien, grâce à des relégués très vite lâchés.
Une fois encore la saison n’aura pas été lumineuse malgré une jeune génération prometteuse (Martin, Boudebouz, Mikari,…).
Avec 28 buts au compteur, la formation Doubiste occupe la 19ème place du classement des attaques.


17ème : Saint-Etienne, 40 points, 27 buts marqués, 45 encaissés

Meilleur buteur : Emmanuel Rivière, 8 buts marqués
Meilleur passeur : Dimitri Payet, 6 passes décisives


Les Verts terminent premiers non-relégables, une place bien éloignée des objectifs du début de saison Stéphanois.
Avec des recrues arrivées tardivement (Bergessio, Sanogo), jamais le club du Forez n’aura su trouver la petite étincelle qui l’aurait fait grimper.
La meilleure place occupée est la 12ème, après la 8ème journée.
Pire attaque de l’élite (27  buts), Saint-Etienne se sera néanmoins offert le scalp de Bordeaux lors de son 8ème match mais ne doit peut-être son maintien qu’à la faiblesse des 3 équipes finissant derrière…

Blaise Matuidi stylisé UDE
Blaise Matuidi et copains stéphanois ne sont passés très loin de la relégation...

18ème : Le Mans, 32 points, 36 buts marqués, 59 encaissés

Meilleur buteur : Anthony le Tallec, 8 buts
Meilleur passeur : Anthony le Tallec, 5 passes décisives


Avec seulement 8 points pris à l’extérieur, le Mans a peut-être raté son maintien loin de ses bases.
Malgré un mois d’avril encourageant (8 points en 6 rencontres), les Sarthois auront passé plus de la moitié de la saison dans la zone rouge. De quoi user psychologiquement.
Le passage par la case Ligue 2 ne devra pas durer car ce club a de belles ambitions, notamment avec la construction de son grand stade.

19ème : Boulogne-sur-Mer, 31 points, 31 buts marqués, 62 encaissés

Meilleur buteur : Jérémy Blayac, 6 buts
Meilleurs passeurs : Grégory Thil, Anthony Lecointe, Damien Marcq et Alexandre Cuvillier, 3 passes décisives


Le valeureux promu du Nord aura pu rêver en début de saison avec une seule défaite lors des 5 premières manches.
Malheureusement, la suite aura été moins rose, notamment à cause de la blessure de Thil.
Equipe la moins performante à domicile, Boulogne aura néanmoins pu découvrir l’élite du foot français, et, pourquoi pas, y revenir dans quelques temps.

Damien Marcq stylisé UDE
Le petit poucet Boulonnais aura fait illusion au coeur de l'été mais aura vite déchanté, malgré tout le talent de Damien Marcq. Retour en Ligue 2 !

20ème : Grenoble, 23 points, 31 buts marqués, 61 encaissés

Meilleur buteur : Danijel Ljuboja, 10 buts
Meilleur passeur : Daisuke Matsui, 4 passes décisives


Lanterne rouge depuis la 4ème journée, le club Isérois a vécu un cauchemar…
Avec une première victoire obtenue au bout de la 16ème journée seulement, il était difficile d’envisager le maintien.
Les blessures, la malchance mais aussi le manque de talent auront fait vivre le pire à cette équipe qui n’aura jamais pu lutter pour sa survie.


N'oubliez pas que le forum UDE vous attend ! Vous pourrez notamment y suivre toute l'actualité de la Ligue 1 !



Partagez cet article sur les réseaux sociaux :
Scooper cet article !Wikio !Digg!Google!Facebook!Del.icio.us!Live!StumbleUpon!Blogmarks!Yahoo!
Articles associés

Commentaires (0)add
Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 
< Précédent   Suivant >