En direct du forum ...

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Les archives Le foot, le vrai Euro 2012

Recherche par tag : Equipe de France, équipe de france, Carasso, Lloris, Mandanda, Clichy


EURO 2012 - Groupe D - 2e Journée - Résumé
Version imprimable Suggérer par mail

EURO 2012 - Groupe D - 2e Journée - Résumé

La France en ballotage favorable, la Suède éliminée

Afin de s'éviter un 3e match sous tension, la France se devait de l'emporter contre les Ukrainiens et confirmer les promesses entrevues contre les Anglais. Ces derniers avaient le même objectif en point de mire contre la Suède. Dams13 vous conte cette soirée du 15 juin avec vidéos et illustrations à l'appui.

 

 

L’homme de la journée :
Karim Benzema est selon moi l’homme du match de l’équipe de France. Certes, il dézone beaucoup (et ce n’est pas sans rappeler une mauvaise habitude prise par son prédécesseur), mais il fait toujours pour apporter une solution à ses coéquipiers. Et c’est justement en créant ce mouvement et en s’éloignant du filet ukrainien qu’il a pu offrir plusieurs ballons de buts que Jérémy Menez et Yohan Cabaye ont transformé.

 

 

La déception du jour :
Rasmus Elm devait être un des leaders offensifs des suédois sur cet Euro. Il sort d’ailleurs d’une très bonne saison à l’AZ mais à l’issue de ces 2 matchs, on ne peut pas dire que l’on a beaucoup vu le milieu offensif. Pour sa décharge, il a souvent été placé sur les côtés, lui qui préfère vraiment jouer dans le cœur du jeu, où il atteint la plénitude de ses moyens… Au lieu de ça, il a souvent été transparent, a quelque peu abandonné les attaquants avec qui il a été aligné (que ce soit Rosenberg ou Elmander) et au final, 1 remplacement tête basse hier alors que le score était déjà à 2-3 …

 

 

Le but :
Une fois encore, on a l’embarras du choix pour ces dernières joutes de la deuxième journée. Le but de Cabaye est rendu splendide par l’ouverture lumineuse de Benzema, la tête d’Andy Carroll est à montrer dans toutes les académies de football, il en va de même pour celle de Mellbeck. Le tir de Walcott rappelle que les ballons peuvent aider les attaquants mais j’ai finalement choisi le but de Welbeck car il résume une chose pour moi : le talent et le culot d’un gamin qui profite de la chance donnée par son coach en travaillant, il est récompensé avec ce but !

 

 

 

 

Résumés des matchs :
Ukraine – France :
Orage, ô désespoir
Hier soir, on a failli assister à une petite catastrophe pour les organisateurs de cet Euro de l’Est. En effet, peu après le coup d’envoi, l’arbitre a dû se résoudre à faire rentrer les acteurs aux vestiaires car un violent orage ne voulait pas cesser. S’en est suivi un long conciliabule pour savoir si le match allait être repoussé, reporté, annulé, … Après tous ces palabres, l’UEFA décide que le match se jouera une heure plus tard, les prévisions météo se montrant optimistes pour la suite de la soirée.
On pense alors pour ce second coup d’envoi que le match va tourner à l’avantage des Ukrainiens, moins techniques et plus physiques que cette équipe de France remaniée (Exit Evra et Malouda, bonjour Clichy et Menez) avec un côté hyper technique (si l’on fait abstraction d’Adil Rami).

Mais la vérité du terrain est toute autre, puisque les Français pressent avec beaucoup d’envie les Ukrainiens et si le score pour leur deuxième retour aux vestiaires est de 0-0 c’est surtout grâce à des arrêts de classe de la part de Piatov (notamment sur cette frappe de Menez). Lloris pour sa part, vit un match assez simple si ce n’est un boulet de canon frappait par ce bon vieux Sheva sur une folle cavalcade autorisée par le manque de vigilance de Rami…
Le début de la seconde période ne change pas la physionomie du match, les Bleus sont plus mordants, et frappent coup sur coup par l’intermédiaire de Menez et Cabaye tous les 2 lancés par le Galactique de cette formation, Benzema. Son duo avec Ribéry est percutant, et il semble que le replacement dans l’axe de Nasri lui permet de moins marcher sur les pieds des « 2 potes » .

 

ukraine_france_euro2012_cabaye.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malheureusement la qualité du match baissera quelque peu suite à ses 2 buts, les Français étant à l’abri d’un retour des Ukrainiens qui ont eu les jambes réellement coupées après ce double encaissement en 3 minutes. Les Suédois n’avaient pas su porter l’estocade, les Français ont fait le nécessaire pour ne pas vivre la même mésaventure !

 

 

ukraine_france_euro2012_menez.jpg

ukraine_france_euro2012_edf.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suède –Angleterre :
 Walcott saves the coach…
Hodgson montre de toutes autres intentions lorsque l’on voit la composition d’équipe anglaise au début du match. Le taureau des Reds, Andy Carroll débute à la place du jeune Oxlade-Chamberlain, et dès le début du match la pression sur la défense suédoise se fait sentir. Si ceux sont costauds, les défenseurs nordiques sont tout sauf mobiles, au contraire de Welbeck et Carroll qu’il faut savoir bouger mais qui en plus courent comme des lapins d’un bout à l’autre du terrain.
Sur un centre de Gerrard, la connexion de Liverpool ne tarde pas à se faire sentir et Carroll envoie un missile de la tête dans la lucarne d’Isaksson. On est au milieu de la mi-temps et on ne voit pas vraiment comment  les Suédois peuvent réagir tant ils sont apathiques sur le terrain. Les rares remontées de balle du grand Ibra ne sont pas suivies par ses coéquipiers.
De plus, trop de fautes techniques viennent stopper les attaques nordiques. Si bien qu’au repos, le suspense est toujours présent vu le résultat mais on se pose la question de savoir si les Suédois n’ont pas envie de rentrer chez eux !
Mais ces derniers prouvent le contraire dès le début de la seconde période en égalisant tout d’abord sur un coup franc repris après une partie de billard que le pauvre Johnson n’arrive pas à stopper avant que la balle ne dépasse la ligne. La frappe de Mellberg est déviée par Hart qui la renvoie sur le pauvre Johnson (coupable de couvrir le joueur suédois) qui tente de rattraper son erreur en vain.

 

angleterre_suede_euro2012_mellberg.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques instants plus tard, ce même Mellberg donne l’avance aux siens sur un nouveau coup-franc bien tiré par Larson. Le marquage sur le bucheron suédois est suspect et il ne se prive pas pour crucifier un Hart qui aurait pu (dû ?) sortir de ses cages pour cueillir ce ballon flottant. Cette action ne sera pas sans conséquence pour la Suède puisque sur la célébration Granqvist est blessé à l’œil par l’un de ses coéquipiers. Cela désorganisera quelque peu la défense suédoise et Terry d’une magnifique tête piquée oblige Isaksson à se détendre pour mettre la balle en corner. Sur ce dernier la défense se dégage mal et la trajectoire du tir du Walcott surprend tout le monde pour aboutir dans le fond du but suédois.

 

 

angleterre_suede_euro2012_walcott.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce match devient complètement fou puisque une minute avant c’était Källström qui avait la balle du KO au bout du pied. S’en suit une dizaine de minutes d’attaque-défense de la part des 2 équipes avant que Walcott ne perfore la défense et adresse un superbe centre à Welbeck, celui-ci possède l’instinct du buteur et reprend le ballon, en l’air et en rotation, avec son talon (et son talent !) ce qui trompe toute la défense. Les Suédois pousseront jusque dans les derniers instants mais les 3 lions ne baisseront pas le pavillon une 3ème fois !

 

 

 

angleterre_suede_euro2012_caroll_welbeck.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Venez nous suivre sur le forum pour discuter des matchs de l'EURO 2012 !

 

Pour les pronostics c'est sur notre site... Il en va de même pour les résultats de l'Euro 2012 que vous pouvez suivre sur l'Univers de l'Entraîneur !

 




Partagez cet article sur les réseaux sociaux :
Scooper cet article !Wikio !Digg!Google!Facebook!Del.icio.us!Live!StumbleUpon!Blogmarks!Yahoo!
Articles associés

Commentaires (0)add
Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 
< Précédent   Suivant >