En direct du forum ...

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Les archives Le foot, le vrai Coupe du Monde Allemagne 2006

Recherche par tag : Coupe du Monde 2006, Zone Afrique, CAF, Tunisie, Angola, Togo


Coupe du Monde 2006, Quarts de finale Allemagne - Argentine et Italie - Ukraine
Version imprimable Suggrer par mail
Coupe du Monde 2006, Quarts de finaleAllemagne -Argentine et Italie - Ukraine Image A domicile, l'Allemagne non sans mal, mais aprés avoir fait preuve d'un mental à toute épreuve a eu raison d'une équipe argentine dominatrice mais sans doute trop vite tentée de s'économiser: Menant au score, la tentation de reculer aprés avoir joué 120 minutes au tour précédant leur aura sans doute été fatale... Dans l'autre rencontre de ces quarts de finale, la squadra azzura a logiquement disposé d'ukrainiens en progrés mais trop limités globalement. Emmenés par un Totti qui retrouve peu à peu le rythme et un Pirlo étincelant, les transalpins redonnent des couleurs à des supporters en proie au doute... Comme beaucoup l'ont souligné, les bleus ont battu les jaunes, une tendance à suivre... Allemagne -Italie, voilà une affiche digne d'une grande demi-Finale que nous suivrons Mardi...

30 Juin 2006, Première des deux journées consacrées aux quarts de finale
, les deux matchs du jour:



[CM 2006 - 1/4] Allemagne - Argentine
: 1-1 (4 tirs au but à 2)
Ils en avaient rêvé... C'est tout un pays qui ce soir est en fête. L'Allemagne est derrière "Sa" grande Manschaft, avec son jeu critiqué mais si efficace qui ce soir encore, a fait preuve de coeur, d'abnégation et de solidarité. Si l'on ne doit retenir qu'une seule image de ce match, c'est sans doute ces quelques secondes de discussion entre Oliver Kahn, gardien adoré déchu et Jens Lehman le mal aimé des allemands, le titulaire avant la séance de tirs aux buts. L'idole du Bayern se penchant vers le Gunner pour lui prodiguer quelques conseils lui tenant la main... Extraordinaire!!! Reprenonons le fil du match... La Manshaft, d'entrée fait montre des ses qualités combatives, et cette hargne vaut aux allemands et un premier carton jaune distribué au bout de trois minutes. Le premier quart d'heure est assez équilibré, Ballack tente bien de reprendre de la tête un ballon de Klose mais le capitaine allemand manque le cadre. L'Argentine a la main mise sur le jeu: Sorin, sur un corner de Riquelme rappelle à que sur coups de pieds arrêtés, l'Argentine est forte. La première période est vive est animée sans pour autant que d'occasions digns de ce nom ne soient à signaler de part et d'autre. La pause survient donc sur un logique 0-0. A prés la pause, les véléités offensives sont plus nettes et franches, le jeu est nettement plus vif. Sur un corner frappé par Riquelme, Ayala devançe Klose et place une bonne tête hors de portée de Lehmann, resté sans réaction. (1-0, 50è). L'Allemagne se doit de revenir et son public l'a compris et les pousse à jouer car sa Manschaft est assez empruntée dans son jeu et dominée...Les argentins semblent vouloir conserver le résultat, pour preuve, Riquelme assez lent mais véritable centre de distribution du jeu ciel et blanc est mis au repos, ils reculent et semblent vouloir laisser venir les allemands pour mieux les contrer à l'image de ce que le Brésil pratique beaucoup depuis le début de cette épreuve... A ce petit jeu, des allemands qui n'ont pas jeté l'éponge, à 10 minutes de la fin, trouvent l'ouverture et égalise... Les argentins regretteront longtemps leur choix tactique et cette fatidique 80ème minute. A ne pas avoir su prendre Odonkor, le "Ribéry" allemand, auteur d'un match énorme depuis sa rentrée à l'heure de jeu... Il déborde côté droit, réalise une passe pour Ballack qui remise de suite pour Borowski qui, de la tête dévie pour Klose qui se jette et parachève cette action limpide trompant Franco de manière imparable... Franco, eh oui, Abbondanzieri ayant dû se résoudre à quitter les siens aprés avoir pris un coup de genou dans les côtes sur une sortie aérienne.. .(Chose suffisement rare à ce niveau pour être soulignée...) Les prolongations entre deux équipes fatiguées (l'Argentine, face au Mexique avait déjà dû jouer 120 minutes au tour précédant) s'avèrent trés crispantes mais peu productives... Les tirs aux buts doivent alors départager les deux formations, le douzième homme, le public allemand va jouer pleinement son rôle, et même si l'on peut regretter la bronca accompagnant chaque tentative sud américaine, on peut la comprendre tant il a soutenu et porté son équipe globalement dominée.
Oliver Neuville s'élance le premier et trompe Franco sans problème! 1-0
Cruz ne tremble pas et nettoie la lucarne droite! 1-1
Ballack en force permet à l'Allemagne de continuer la course en tête! 2-1
Ayala frappe mais Lehmann, plus inspiré repousse 2-1
Podolski sans problème rélise un contre pied parfait 3-1
Maxi Rodriguez frappe sur la droite de Lehmann 3-2
Borowski 4-2
Cambiasso s'élançe mais Lehman stoppe...
l'Allemagne est en demi finale! Lehman trés humble dans l'attitude de celui qui avait fait son travail, rentre très vite aux vestiaires, il vient de trouver une légitimité de titulaire dans le coeur des allemands... Un trop-plein d'émotion peut-être... Pour l'anecdote, on assiste à un début de bagarre sans que l'on sache trés bien ni entre qui ni pourquoi... Fin de match triste pour une fête énorme ce soir dans toute l'Allemagne!

[CM 2006 - 1/4] Italie - Ukraine: 3-0
La bataille de l'empire du milieu... Belle opposition de style entre l'Ukraine et l'Italie pour ce second quart de finale. D'un coté des ukrainiens au football collectif accompli mais un peu trop monocorde contre un bloc italien solidaire et organisé qui contre à la vitesse de l'éclair. C'est l'Ukraine qui monopolise le ballon en ce début de match sans réellement être dangereux... Ils s'exposant alors à des contres dont les transalpins ont le secret, contres italiens ponctués par une frappe de CAMORANESI et... par un but de ZAMBROTTA d'un tir superbe de vingt mètres. Le fin de mi-temps est ensuite bien maitrisée par l'Italie alors que les ukrainiens assomés continuent sans suffisamment hausser le rythme de leur jeu. La seconde période voit revenir des ukrainiens plus volontaires, notamment KALINYCHENKO dont une première tête est repoussée superbement par BUFFON avant qu'un autre de ses tirs ne soit repoussé sur la ligne par .... ZAMBROTTA! Hélas pour les jaunes, c'est LUCA TONI qui ouvre son compteur but et assome un peu plus les ukrainiens en marquant sur une tête de près. Les Ukrainiens repartent à l'assaut du but italien et KALINYCHENKO va voir sa tête repoussée par la barre des buts italiens juste avant que TONI ne crucifie les ukrainiens sur un superbe débordement de ... ZAMBROTTA qui réalise un match superbe. La fin de match est ensuite gérée par les italiens en dépit des efforts trop brouillons de CHEVCHENKO, LIPPI prenant soin de faire sortir les joueurs italiens susceptibles d'être suspendus en cas de nouveaux cartons jaunes. Belle partie des italiens, surtout ZAMBROTTA et TONI, qui ont su tirer parti de la faiblesse de l'axe défensif ukrainien. Les bleus ont battu les jaunes! Pourvu que cela dure...

Réagissez et donnez dés maintenant votre avis sur ces résultats dans la partie Coupe du Monde 2006... La compétition est lancée sur les topics dédiés "[CM 2006 - 1/4] Allemagne - Argentine" et "[CM 2006 - 1/4] Italie - Ukraine"



Partagez cet article sur les réseaux sociaux :
Scooper cet article !Wikio !Digg!Google!Facebook!Del.icio.us!Live!StumbleUpon!Blogmarks!Yahoo!
Articles associés

Commentaires (0)add
Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 
< Prcdent   Suivant >