En direct du forum ...

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Les archives Le foot, le vrai Coupe du Monde Allemagne 2006

Recherche par tag : Coupe du Monde 2006, Zone Afrique, CAF, Tunisie, Angola, Togo


Coupe du Monde 2006, Quarts de finale Angleterre - Portugal et Brésil - France
Version imprimable Suggérer par mail
Coupe du Monde 2006, Quarts de finale Angleterre - Portugal et Brésil - France Image La tendance entrevue hier s'est confirmée, les bleus ont gagné face aux jaunes... Qui l'aurait parié il y a encore trois semaines alors que Raymond Domenech se faisait lyncher dans la presse et dans les propos de la plupart des "fans" tricolores... La France vient de remporter une victoire sans conteste sur un Brésil surclassé et étouffé qui n'aura adressé que deux tirs cadrés sur les buts de Barthez. Zidane est revenu à un niveau plus conforme à son rang et repousse la date de sa retraite tour aprés tour... Les bleus vont retrouver un Portugal qui cette fois s'est défait de son adversaire anglais qu'il recontre tous les 20 ans en Coupe du Monde... En 2006, les lusithaniens ont donc franchi le cap anglais non sans mal comme ils avaient sû le faire en poules en 86, alors qu'en 66, et les siens avaient cèdé face aux futurs champions du monde... Autant les Brésiliens avaient fait montre de solidité, de capacité à gèrer les efforts, et par moment de pur talent, autant les anglais 2006 n'ont jamais rien montré s'en remettant un peu trop systématiquement aux frappes de loin de Gerrard ou Lampard et aux coups de pattes d'un Beckham bien pâle... Même dans les rues si calmes de mon village, à cette heure pourtant tardive, les klaxons retentissent et les pétards claquent donnant à ma nuit comme un avant-goût de 14 Juillet...

1er Juillet 2006, seconde journée consacrée aux quarts de finale
, les deux matchs du jour:



[CM 2006 - 1/4] Angleterre - Portugal: 0-0 (1 tir au but à 3)

Ce quart de finale est une affiche passionnante quand on voit les 2 équipes qui vont se disputer une place pour les demi-finales. Ce match a un goût de revanche pour les Anglais battus il y a 2 ans au Portugal aux tirs au but! Le match commence, il est trés équilibré! Les 2 équipes jouent avec un seul attaquant en pointe et un milieu tres densifié! Les Portugais prennent un peu l'ascendant mais un  Pauleta esseulé en pointe a beaucoup de mal. Les anglais eux reviennent doucement dans la partiet mais peinent dans la construction. Il y a trés peu d’occasions de but dans cette première période, les deux équipes se contiennent! A la pause, le score est toujours nul et vierge et à l'entame de la seconde période, les anglais semblent mieux et se rapprochent du but de Ricardo. A l'heure de jeu, Rooney aprés s'être quelque peu frotté avec deux défenseurs lusithaniens perd son sang froid et s'oublie du talon sur le bas ventre d'un adversaire à terre! Ce geste d'anti-jeu mérite le rouge et Cristiano Ronaldo vient  le signifier à un arbitre bien placé qui n'a pas besoin de son intervention pour décider de ce qu'il a à faire... Ce type de comportement est une preuve supplémentaire du manque de maturité du joyau portugais. Doué techniquement, il se laisse souvent aller à la facilité, au geste superflu, ou à une certaine suffisance face à l'adversaire: ce type de comportement banni de son registre de jeu, il deviendra utout grand, en attendant, il doit prendre garde de ne pas de faire détester d'une partie du public. Les anglais se retrouvent donc à 10 contre 11, mais au lieu d'enfoncer le clou, le selectionneur tenant du titre suprème, Solari, décide de densifier encore son milieu, et sort Pauleta. La possession de balle est portugaise mais elle n’arrive pas à inquiéter le bloc anglais si ce n'est sur de timides frappes de loin de Maniche et Petit. Aprés le temps réglementaire et le score n'a pas évolué, il en sera de même pendant des prolongations. Le sort du match va donc se jouer aux tirs au but:
Simao qui trouve le petit filet. Penalty parfait.
Lampard qui na pas raté de penaltys cette saison avec Chelsea s’élance et rate!
Viana s’élance et tire sur le poteau, le break est effacé
Hargreaves, le joueur de champs le plus en forme, tire et marque, les Anglais reviennent a égalité
Petit se présente, tire et échue...
Steven.Gerrard s'élance mais Ricardo en a décidé autrement et stoppe le tir. Les 2 équipes restent un partout.
Postiga s’élance à son tour et marque!!!!
Carragher entré en fin de prolongation pour tirer ce penalty voit à nouveau Ricardo l’arrêter! Superbe Ricardo dans cette séance de penalty.
c’est à Cristiano Ronaldo qu'incombe le rôle de conclure pour offrir une demi-finale aux portugais. Il court et marque!
Le Portugal est en demi! Quelle joie au Portugal alors que le stade "anglais" dans son immense majorité, pleure la défaite anglaise... 

[CM 2006 - 1/4] Brésil - France: 0-1
Voila le quart de finale attendu par tous les Français. Après une victoire probante sur l’Espagne, les supporters et les joueurs français se sont remis à rêver! Pour ce quart de finale, les hommes d'un Domenech en phase de réhabilitation, affrontent les favoris de cette Coupe du Monde: Le Brésil et sa palette de stars! Le match ne peut à priori qu'être bon! Trés belle image que celle de Ronaldo et Zidane coéquiopiers au Real, qui s’embrassent tout-sourire avant le coup d'envoi. Les brésiliens rentrent mieux dans les 10 premières minutes mais sans se procurer la moindre occasion... Ensuite, la France va entrer vraiment dans son quart de finale... Le match est trés intense et les bleus impriment à présent le rythme vérouillant dés le milieu de terrain toute véléité offensive des auriverde un peu à la peine... Comme depuis le début de ce mondial, le Brésil  laisse aux français le soin de faire le jeu, mais cette fois, l'impression de contrôle brésilien sur le cours des évênements, leur capacité à accèlérer quand bon leur semble est contrariée. A l’image d'un Ronaldinho muselé let peu inspiré, les sud américains doivent déployer des trésors d'imagination se de débauche d'énergie pour se trouver en situation avantageuse... La France joue trés bien au ballon et son capitaine Zinédine Zidane semble retrouvé, usant de gestes aussi utiles que spectaculaires que l'on croyait réservés aux brésiliens, cela faisant trés longtemps qu'on avait plus vu Zidane donner le sentiment de s'amuser balle au pied, tant ses difficultés physiques éteignaient son talent technique... Cependant, bien que disposant tactiquement des brésiliens sur le plan tactique et les épuisant au fil des minutes, les français ne se procurent pas non plus d’occasions franches dans cette premiere période, mais tissent patiemment leur piège dans lequel les magiciens semblent empêtrés... Chaque poussée bleue fait craquer un peu plus le vernis de défenseurs qui commencent à montrer leurs limites tel Roberto Carlos qui a de plus en plus de mal à revenir  aprés avoir joué les pistons ou encore Lucio qui se montre fébrile sur quelques oppositions. Néanmoins les deux équipes sont renvoyées dos à dos aux vestiaires, les brésiliens commençant à mesurer l'ampleur de la tâche à effectuer pour retourner la tendance. La seconde période est dans le droit fil de la première. Le milieu défensif des bleus par Makelele et Viera ratisse nombre de ballons et les bleus gagnent leurs duels avec une certaine facilité, la domùination tactique et physique annesthésie l'aisance brésilienne. Les auriverde commettent plus de fautes et commencent à reculer ne pouvant plus aufil du temps soutenir le combat physique au niveau du rond central... Peu avant l'heure de jeu, l’équipe de France obtient un nouveau coup franc dont se charge El Maestro Zidane: il sert alors idéalement Henry innexplicablement oublié cette fois au second poteau et libre de tout marquage... Ce dernier ne se fait pas prier et d'une magistrale reprise du plat du pied juste sous de la barre permet à la France de mener au score, traduisant enfin sur le tableau d'affichage une domination de plus en plus manifeste. On attend les brésiliens au tournant, et déjà on pense aprés un oeil sur le chronomètre, que ces derniers vont hausser le rythme de jeu et qu’ils vont réagir comme ils avaient su le faire face au Japon avant de les corriger. Mais cette fois, ils semblent incapables de le faire, trop tenus dans la construction, battus par la défense bleue en attaque et mis en danger dés que ses latéraux viennent apporter le surnombre. Ronaldinho n'apporte pas la fantaisie et la vitesse créatice qu'on lui connait, scotché sur son aile gauche dés que le ballon lui parvient... Mais il n'est pas le seul à paraitre éteint, Juninho n'a pas son volume de jeu habituel et Kaka voit ses trentatives de porter le jeu devant bloquée à presque chaque fois... Le seul à tirer son épingle du jeu est Ronaldo qui parvient encore à perforer la défense balle au pied mais doit bientôt tirer de loin pour porter le danger. Les Français attendent dés lors les auriverde obligés de revenir au score et comme un soir de 98, procèdent sur contre à l'image de Ribery qui aprés une course époustouflante manque le ko, Dida s'interposant. Le Brésil ne trouve pas la solution à ce superbe match défensif des français malgré l’entrée en jeu d'Adriano mis trés vite à son tour sous l'éteignoir. Les brésiliens attaquent encore, mais la conviction est moindre et la peur du contre hante chacune de leurs attaques. Robinho entré en fin de match, permet au Brésil de se rendre plus incisif dans ses actions. Ronaldo tente en solitaire une dernière intrusion dans la défense  avant de s'écrouler un peu tou seul. Le coup franc ne donnera rien comme on aime à le dire par habitude, et bientôt, les bleus peuvent lever les bras au ciel, tout un groupe vient de montrer au monde qu'il est encore là et que les souffrances et la maladresse affichées par la sélection depuis la Corée et sa campagne de qualification sont à ranger au rayon des mauvais souvenirs... La France est en demi-finale, les yeux brillants d'un Zidane radie et le sourire de Domenech sont là pour nous permettre de le réaliser... La désillusion des supporters brésiliens est à la hauteur de notre joie, les tenants du titres et derniers représentants non européens sont éliminés... Aprés Guadalajara, le brésil chute à nouveau en quarts de finale 20 ans plus tard. Déjà, uin nouveau rendez-vous s'annonce entre deux équipes qui se connaissent bien, le Portugal des Deco, Ronaldo ou autres Figo ou Pauleta est programmé Mercredi... Une fois encore, que le meilleur gagne!

Réagissez et donnez dés maintenant votre avis sur ces résultats dans la partie Coupe du Monde 2006... La compétition est lancée sur les topics dédiés "[CM 2006 - 1/4] Angleterre - Portugal" et "[CM 2006 - 1/4] BRESIL - FRANCE"



Partagez cet article sur les réseaux sociaux :
Scooper cet article !Wikio !Digg!Google!Facebook!Del.icio.us!Live!StumbleUpon!Blogmarks!Yahoo!
Articles associés

Commentaires (0)add
Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 
< Précédent   Suivant >