En direct du forum ...

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Une passion, le foot. Un but, entrainer

Les archives Le foot, le vrai Coupe du Monde Allemagne 2006

Recherche par tag : Coupe du Monde 2006, Zone Afrique, CAF, Tunisie, Angola, Togo


Coupe du Monde 2006, Les deux finales: Allemagne - Portugal ET France - Italie
Version imprimable Suggérer par mail
Coupe du Monde 2006, Les deux finales: Allemagne - Portugal ET France - Italie Allemagne 2006 s'achève sur le souvenir d'une réelle réussite populaire... De grands noms tirent leur révérence, de nouvelles équipes pointent le bout de leur nez et devraient montrer l'étendue de leur talent lors de la Coupe du monde 2010 qui se déroulera en Afrique du Sud... (Coupe du Monde 2010, Les villes sont connues)...

Les 8 et 9  Juillet 2006, les deux finales s
'avancent...


[CM 2006 - 3e PLACE] Allemagne - Portugal: 3-1
La Nationalmannschaft finit en beauté! Après l’énorme déception due à l’élimination en demi-finale, tant du côté portugais qu’allemand, il a fallu recharger les batteries et se relancer pour un dernier combat. Mais ce match a une saveur particulière pour plusieurs joueurs, plusieurs stars qui disputent leur dernière rencontre internationale. C’est le cas de Luis Figo et de Pauleta. Ces deux joueurs qui ont marqué l’histoire du football lusitanien par leurs gestes techniques et leurs nombreux buts. Mais n’oublions pas la fin de la carrière de « King Kahn » comme les Allemands aiment le surnommer. Oliver Kahn qui a gardé les buts de l’équipe d’Allemagne pendant de très longues années a pris sa retraite internationale hier et nous a gratifié d’un dernier match de toute beauté.
Dès le début de la rencontre, les Allemands, poussés par leur public, emballent la rencontre et se créent deux occasions, par Kehl à la quatrième minute, sur une demi-volée repoussée par la défense portugaise puis par Klose qui manquait le cadre alors qu’il était en bonne position. Les Allemands dominent même si le Portugal a légèrement plus le ballon. A la quatorzième minute, Kahn saisit son premier ballon et c’est une véritable acclamation pour le gardien du Bayern Munich. Quelques secondes plus tard, ce même Oliver Kahn doit utiliser tout son talent pour stopper une frappe de Cristiano Ronaldo. Mais le rouleau compresseur allemand continuait sa route et Kehl est tout prêt d’ouvrir le score peu avant la moitié de la première période. Deco rappelait toutefois aux Allemands qu’il fallait compter sur lui en frappant au but à la 31ème minute, mais sa frappe manquait le cadre. La première mi-temps se termine donc sur un score nul et vierge mais avec un jeu très animé et une légère domination allemande. Le début de seconde mi-temps va connaître coup sur coup un double tournant du match. Pauleta rate une très grosse occasion, bien lancé par Cristiano Ronaldo, il écrase trop sa frappe alors que Cristiano Ronaldo attendait seul au point de penalty. Quelques minutes plus tard, sur une frappe à priori anodine de Bastian Schweinsteiger, Ricardo se troue magistralement et offre le premier but aux Allemands. Et la malchance s’abattais à nouveau sur les Portugais avec ce coup-franc de Schweinsteiger dévié par Petit et qui termine sa course au fond des filets. L’Allemagne mène 2-0 et le match semble plié. Les Portugais maîtrisent le ballon mais ne l’utilisent pas à bon escient et ils manquent cruellement de réalisme devant le but. Oliver Kahn désespère un peu plus les hommes de Scolari en repoussant une frappe de Cristiano Ronaldo avant que Schweinsteiger, l’homme du match, ne tue définitivement les derniers espoirs des coéquipiers de Figo d’une superbe frappe en pleine lucarne et cette fois-ci, Ricardo ne peut strictement rien faire. Les Portugais n’abdiquent pas et se créent de très grosses occasions dans les dix dernières minutes. Tout d’abord par Metzelder, le défenseur allemand qui dévie un centre de Simao et le ballon atterrit sur les tibias de Kahn, puis par Cristiano Ronaldo sur un magnifique coup-franc de 30 mètres, difficilement détourné par Kahn avant que Nuno Gomes ne marque le but de l’honneur sur un caviar de Figo. L’Allemagne remporte donc cette petite finale et prend la troisième place de son Mondial. Très belle performance des protégés de Klinsmann que l’on n’attendait pas si loin que cela et qui a démontré que c’est possible de faire quelque chose de grand tout en misant sur la jeunesse. Quant aux Portugais, ils sortent de cette Coupe du Monde la tête haut et obtiennent le meilleur résultat depuis 40 ans en phase finale du Mondial.


[CM 2006 - LA FINALE !!!!] France - Italie: 1-1 (3 tirs aux buts à 5)

Apres 24 ans d’attente infructueuse, les italiens ont gagné cette Coupe du Monde! L’affiche est vraiment trés belle avec ces deux équipes qui n’ont pas réussi une superbe entrée dans ce mondial mais qui sont montés en puissance petit a petit et qui se retrouvent aujourd’hui toutes les deux en finale. Paris comme Rome se préparent à fêter la victoire, les supporters des deux camps sont prêts à faire la fête après la victoire de leur équipe... Les 2 équipes jouent dans le même dispositif tactique, du 4-2-3-1 pur sucre! Une des clés de ce match sera Buffon qui n'a pas encore pris le moindre but de la part de l’adversaire et qui compte bien garder son but inviolé... l’autre clé est sans conteste notre magicien Zizou qui, pour son dernier match entend bien se faire remarquer et être à la hauteur de l'enjeu. La finale va donc à présent débuter entre ces deux grandes nations du football, et nous allons savoir qui de la France ou de l’Italie va coudre une deuxième ou une quatrième étoile sur son maillot...
Le match débute et les italiens mettent plus de cœur à l’ouvrage que les français et se montrent plus dominateurs dans les duels physiques (un peu trop même...). Le match est trés intense et l’ambiance dans le stade est digne de l'évènement. Dés la 7eme minute, l’ardeur des supporters italiens va être refroidie puisque Materazzi commet une faute peu évidente mais une faute sur Malouda... La France a l’occasion d’ouvrir le score trés tôt.. Qui pour le tirer? Zidane bien évidemment! Il se présente face à Buffon et décide avec un culot monstre de réaliser "une panenka". Quel sang froid de la part du magicien Zizou qui, à un moment crucial du match réussit ce geste avec la complicité de la barre... La France mène 1 à 0. C’est l'euphorie à Berlin dans les travées des supporters français! Mais les italiens eux, haussent le rythme de leur jeu et ne laissent plus un mètre carré d’espace aux bleus battus physiquement sur tous les duels. Les italiens poussent et obtiennent beaucoup de coups francs qui mettent la défense en grand danger. A la 19ème minute, sur un corner habilement tiré par Pirlo, Materazzi se rattrape son erreur et égalise, Barthez s’est fait piégé par la trajectoire du ballon de Pirlo. Les italiens sur leur lancée, peu après, sur un nouveau corner tiré par Pirlo, le ballon échoue sur la barre de Barthez... La France s'en tire bien, d'autant que les italiens ne relâchent pas leur emprise, maîtrisant totalement le jeu tactiquement, et dominant sans pourtant se montrer trés dangeureux.. Le score en reste donc à 1-1, les français s'interrogent sur l'attitude à adopter pour retourner la tendance, trés nettement favorable ausxtransalpins... La seconde mi-temps débute et les bleus ont décidé de revenir dans le match... On sent les italiens moins en jambes dés les premiers instants bien que toujours trés dangereux sur coups de pieds arrêtés! Premier tournant pour les bleus: Viera se claque et doit laisser sa place à Alou Diarra qui se montre finalement trés performant dans son rôle, entrant vite dans le jeu au pied levé. Cette deuxième période n'amène que peu d'actions tranchantes alors que la domination bleue s'intensifie au fil des minutes... On peut tout de même évoquer un but de Luca Toni en position de hors jeu et refusé à juste titre, et surtout l’action la plus dangereuse de ce match qui revient à Zidane. Aprés un magnifique mouvement, un "une-deux" avec Sagnol, Il place une splendide tête hélas pour les bleus, un peu trop sur Buffon qui réalise vraiment un superbe arrêt! Voici les prolongations, les deux équipes n'ayant pu se départager... Cette mi-temps marque l'effondrement physique des joueurs de la péninsule, abandonnant aux français la maîtrise du jeu, mais à l’image des italiens en premiere période, ces derniers n’ont pas sû la traduire en occasion franches. La prolongation débute et rien à signaler durant le premier quart d'heure si ce n’est que la France domine toujours stérilement alors que les italiens sont physiquement se plus en plus limités... La deuxième partie de ces prolongations se poursuit dans le même ton que la première... C'est alors que survient l'inexplicable: à la 110eme minute, Zidane quitte SON mondial. On ne sait trop comment les choses en arrivent là (si ce n'est des propos à caractère raciste de Materazzi sur Zizou d'aprés certaines sources) mais on connaît la fin, la trés triste fin... D'un violent coup de tête dans le plexus de Materazzi, Zidane cède à la colère... C’est un geste idiot, et inadmissible de la pat d'un joueur sur un terrain de football... Quand on réalise que ce sera le dernier geste de footballeur de Zidane, on le comprend encore moins. Après maints cafouillages et hésitations des arbitres et officiels, l'irréparable ayant été commis trés loin de l'action alors en cours, Zinédine Zidane, le grand footballeur qu'il fut, prend un carton rouge amplement mérité... Trois miliards de téléspectateurs assistent médusés, sans oser y croire à la sortie d'une trés grand joueur par la plus petite des portes... On aimerait bien défendre Zidane mais là, ce geste est impardonnable, il devient le deuxième exclu d'une finale dans l'histoire de la Coupe du Monde aprés celui qu'avait reçu Marcel Dessailly en 98... La fin de la prolongation n'est plus qu'anecdotique, joueurs et supporters français sont plongés dans la sidération alors que la Squdra Azzura attend patiement les tirs aux buts pour forcer une décision qu'ils se savent depuis bien longtemps incapables de faire balle au pied  Les Français sont consternés sur le banc et la plupart des joueurs ne sont même pas au courant de ce qui c’est passé entre les deux protagonistes mais le jeu doit reprendre même si les dix tricolores semblent trés marqués moralement par ce carton rouge d'une portée bien plus grande que la simple réduction à dix des bleus. La séance des tirs aux buts est inexorable et débute alors... Les italiens réussissent l'exercice technique 5 sur 5 alors que le traditionnel malheureux du jour se nomme cette fois Trezeguet qui, hélas, rate le second de la série bleue... Cette fois c’est fini, l’Italie est Championne du Monde !!! Bravo à eux, les français quant à eux, prennent la deuxième place qui semblait à beaucoup un objectif irréalite et chimèrique fixé par un Domenech qui aura cru depuis le début dans les chances de son groupe... BRAVO... Je n’ai plus qu’une chose a dire : Merci les bleus !!!

Réagissez et donnez dés maintenant votre avis sur ces résultats dans la partie Coupe du Monde 2006... La compétition est lancée sur les topics dédiés "[CM 2006 - 3e PLACE] Allemagne - Portugal" et "[CM 2006 - LA FINALE !!!!] France - Italie"



Partagez cet article sur les réseaux sociaux :
Scooper cet article !Wikio !Digg!Google!Facebook!Del.icio.us!Live!StumbleUpon!Blogmarks!Yahoo!
Articles associés

Commentaires (0)add
Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 
< Précédent   Suivant >