Les archives Le foot, le vrai Espagne La Liga

Recherche par tag : Espagne, Liga, Bilan au terme de la saison 2006 - 2007, Football, bilan européen, ude


FC Real de Madrid - Liga 2009/2010
FC Real de Madrid - Liga 2009/2010

Le club qui a sans doute la dimension la plus prestigieuse du monde du football. Que de noms glorieux ont foulé la pelouse de Santiago Bernabeu. Et cela bien avant les galactiques des deux périodes de Florentino Perez à la tête du club, au premier rang desquels se trouvent Zidane, Ronaldo, Kaka, C.Ronaldo, Raul, Beckham ... En effet la gloire du Real de Madrid s'est toujours construite à partir d'un principe simple : Pour avoir la meilleure équipe au monde, il faut avoir les meilleurs joueurs du monde ! C'est ainsi qu'il y a un demi siècle, les premiers galactiques avaient pour noms Kopa, Di Stefano, Ferenc Puskas ... Bref, les stars, le prestige, l'amour du beau geste collent à ce maillot merengue. Bienvenue à la Casa Blanca pour un petit tour de l'historique du propriétaire. Saviez vous que le Real a été fondé par des ... anglais ?

(Par Zorander)

 


 

Real_Madrid_Liga_UDE_50px.png

 Les débuts du club

 

Le club a été fondé le 6 mars 1902 sous le nom de Madrid Football Club. C'était une émanation d'un club d'étudiants (parmi eux des étudiants de Oxford et de Cambridge) appelé Football Sky et créé en 1895 à l' Institución Libre de Enseñanza. Ce club s'était scindé en 1900 en deux clubs appelés New Foot-Ball de Madrid et Español de Madrid. En 1902, Español de Madrid s'était lui-même scindé en deux, donnant naissance au Madrid FC. Son premier président fut Juan Padrós Rubio, d'origine catalane. Son frère Carlos Padrós fut aussi ultérieurement président du club.

Le Madrid Foot-Ball Club a adopté la tenue d'un des plus fameux clubs amateurs anglais, Corinthians de Londres, maillot et pantalon blancs. Le club dispute son premier match dès le 9 mars 1902 ; c'est un match d'entraînement entre des joueurs du club. Le 22 mars 1902, le club madrilène reçoit l'un de ses plus précieux renforts : Arthur Johnson, un authentique entraîneur anglais.

La première confrontation face au FC Barcelone remonte au 13 mai 1902 ; c'est un revers pour les Madrilènes (3-1) mais dans la même compétition, ils battent un autre club barcelonais, l'Espanyol Barcelone (3-2), et remportent ainsi le premier trophée du club (Copa de la Gran Peña).

En 1902, le Madrid FC a proposé de créer une compétition pour célébrer le couronnement du roi Alphonse XIII d'Espagne. Cette compétition est devenue la Coupe d'Espagne. Le Madrid FC a remporté pour la première fois cette coupe en 1905.

En janvier 1904, le club absorbe trois clubs madrilènes (Moderno, Amicale et Moncloa). À noter que l'Amicale était le club des Français de Madrid.

Madrid FC de 1902 à 1920, le club reçoit l'onction royale (décret d'Alphonse XIII du 29 juin 1920) et est rebaptisé Real Madrid Club de Fútbol.

Le club fut à l'origine de la création du premier championnat d'Espagne de football en 1928. Il remporte son premier championnat en 1932.

Retour à la dénomination Madrid C.F. à l'arrivée du régime républicain en 1931 et ce jusqu'en 1941; la guerre civile de 1936-1939 va interrompre violemment toute activité sportive. Le stade du Madrid C.F. est utilisé comme camp de prisonniers. 

 

 

Real_Madrid_Liga_UDE_50px.png

 Santiago Bernabeu prend les commandes ... pour marquer l'histoire.

 

Don Santiago Bernabeu

 real_madrid_santiago_bernabeu_stylise_ude.jpg

 

 

Le 15 septembre 1943, Santiago Bernabéu est nommé à l'unanimité président du club. Peu avant, le Real Madrid C.F. bat le FC Barcelone 11-1 en match de coupe (0-3 à l'aller), ce qui reste comme une victoire unique dans la mémoire collective du madridisme malgré le contexte douteux - les troupes du général Franco avaient menacé les joueurs du FC Barcelone dans les vestiaires à la mi-temps, alors que le score était de un but à zéro en faveur des catalans, le Real Madrid inscrivant les onzes buts en seconde période.

Pendant la présidence de Santiago Bernabéu, le Real Madrid C.F. construit son stade "Nuevo Chamartín" (75.145 spectateurs) (inauguré le 14 décembre 1947 par une victoire du Real sur Belenenses, 3-1) et gagne 16 titres de champion d'Espagne et 6 coupes d'Europe dont 5 consécutives : un record inégalé depuis plus de cinquante ans.

Mais cette période faste du Real Madrid est entâchée par le Franco, le dictateur espagnol qui utilise le club comme propagande de son régime. En effet, l'idéologie franquiste considérant la Castille (région à laquelle appartient Madrid) comme le modèle culturel pour l'Espagne, il se devait que le Real Madrid soit la meilleure équipe d'Espagne. Malgré la volonté du General Franco le Real Madrid C.F , après avoir remporté ses deux premiers titres de championnat d'affilée (1931-32 et 1932-33), doit attendre 21 ans avant de remporter son troisième titre... Certaines rumeurs indiquent que le régime de Franco serait intervenu dans le transfert d'ALFREDO DI ESTEFANO (1954). En fait le joueur appartenant tant au Millonarios de Bogota ( jusqu'en 1954) comme au River Plate (à partir de 1955) est transféré au Real Madrid par Millonarios de Bogota et au F.C Barcelona par River Plate. Le joueur ne pouvant jouer que dans un club, la FIFA exige une solution et il est décidé que les deux clubs le partagent, celui-ci évoluerait au Real la première et la troisième année de contrat et en ferait de même avec le F.C Barcelona la deuxième et la quatrième année de contrat. Alfredo Di Estefano aurait été joueur du F.C Barcelona si le président avait accepté de payer les 27000 dollars que demandait le Millonarios de Bogota. Le président du F.C Barcelona demande au River Plate la restitution de l'argent du transfert, ce que le club argentin refuse. Le président du F.C Barcelona Mr Martí est furieux et essaie alors de transférer Alfredo à la Juventus de Turin sans l'accord du joueur mais le club italien refuse de négocier pour un joueur dans une situation si complexe. Mr Martí se voit obligé de démissionner et le club pense qu'un grand club comme le F.C Barcelona ne peut pas partager un joueur. On consulte alors l'entraineur Mr Daucik qui après avoir vu quelques matchs de l'argentin au Real Madrid n'estime pas indispensable le transfert. Il faut savoir que l'argentin venait à Barcelone pour remplacer Kubala mais que celui-ci s'était guéri d'une maladie pulmonaire. Ceci ajouté au fait qu' Alfredo Di Stefano avait un caractère dominateur et conflictif aurait amené le F.C Barcelona a renoncer au joueur en touchant du Real Madrid l'argent du transfert payé au River Plate.

 

real_madrid_alfredo_di_stefano_stylise_ude.jpg

 Le symbole de toute une époque ... Alfredo Di Stefano

 

 

 

Real_Madrid_Liga_UDE_50px.png

 Des années moins glorieuses, mais toujours peuplées de trophées !!

 

Le club gagne des titres de champion de la Liga (10 en 22 ans), et des coupe d'Espagne de football (4). Mais la grande époque du Real n'est plus là. Le club gagnera tout de même 2 coupes UEFA (en 1985 et en 1986) et sera finaliste de la Ligue des champions en 1981. Il la remporte en 1998 grâce a un but de Pedja Mijatovic.

 

real_madrid_mijatovic_ude.jpg 

 Le héros de la finale de 1998,Mijatovic

 


Les entraîneurs se succèderont à un rythme effréné : Luis Molowny (1977-1979), Boskov (1979-1982), Luis Molowny (1982), Alfredo Di Stéfano (1982-1984), Amancio Amaro (1984-1985), Luis Molowny (1985-1986), Leo Beenhakker (1986-1989), John Toshack (1989-1990), Alfredo Di Stéfano (1990-1991), Radomir Antić (1991-1992), Leo Beenhakker (1992), Benito Floro (1992-1994), Vicente del Bosque (1994), Jorge Valdano (1994-1995), Arsenio Iglesias (1995-1996), Fabio Capello (1996-1997), Jupp Heynckes (1997-1998), Guus Hiddink (1998-1999), John Toshack (1999).

Cette instabilité demeure toujours au sein du club qui a du mal à conserver plus de 2 saisons ses entraîneurs.

 

Real_Madrid_Liga_UDE_50px.png

 Les années Galactiques ...

 

 

Florentino Perez, le père des galactiques

 real_madrid_florentino_perez_stylise_ude.jpg

 



Avec le nouveau millénaire arrive à la tête de la maison blanche un homme d'affaires très audacieux et à l'ambition démesurée...Florentino Perez.Sa politique est simple et colle parfaitement à l'esprit véhiculé par les dirigeants madrilènes historiques: acheter les plus grands joueurs du monde pour composer la meilleure équipe du monde.Mais désormais les sommes dépensées sont astronomiques...Et compensé selon le président par des bénéfices énormes en terme de merchandising (politique accompanée par de nombreuses tournées très lucratives en Asie notamment.Le succès sportif sera au rendez vous avec une victoire de prestige en ligue des champions face à leverkusen.
Néanmoins cette politique de recrutement de superstars du football et de départs de joueurs essentiels de Florentino Pérez finit par être remise en cause du fait de mauvais résultats du club. Le président a semblé en effet avoir plutôt privilégié le côté marketing (comme l'achat de Robinho, perle brésilienne et d'Antonio Cassano, star montante italienne pour encore et toujours renforcer le secteur offensif) au détriment du côté sportif et l'équilibre de l'équipe. Le public exprime désormais régulièrement son mécontentement au Stade Santiago Bernabéu avec des pañoladas (en sortant des mouchoirs blancs).

Le changement régulier d'entraîneurs - 5 depuis le limogeage de Vicente del Bosque en 2003 - affecte d'autant plus une équipe qui a besoin d'une stabilité pour se reconstruire. Un nouveau plan sportif est alors lancé. Finie aussi, semble-t-il, la politique du recrutement de perles sud-américaines (7 joueurs de l'effectif 2005-2006 étant de cette origine dont 5 Brésiliens), les dirigeants voulant se tourner vers un effectif plus européen et encore plus ibérique. L'équipe cherche donc une nouvelle recette magique dans une Espagne où elle est derrière le FC Barcelone, et dans une Europe où elle est en perte de vitesse, les stars des années précédentes ne suffisant plus.

Le 27 février 2006 à l'occasion d'un conseil extraordinaire des dirigeants du club, le président Florentino Pérez remet sa démission. Son principal homme de confiance Fernando Martín lui succède. Fernando Martín démissionne à son tour le 26 avril 2006 pour préparer les élections où il envisage de se présenter. Luís Gómez-Montejano devient alors président du Real Madrid jusqu’à la tenue des prochaines élections, le 2 juillet 2006.
 
 
real_madrid_david_beckam_ude.jpg 

David Beckham, symbole de la "starisation" du Real des années 2000.

 


S'ensuivra l'interim de Calderon, avant le retour en juin dernier de Perez, élu par les socios qui adoubent ainsi quelques années plus tard la politique menée par celui-ci. Ainsi son retour coincide avec l'achat de grandes stars à prix d'or (Kaka, Benzema, C.Ronaldo ...), est-ce que ça fonctionnera ? L'avenir nous le dira. Quoi qu'il en soit, le socios madrilènes devraient se délecter des gestes techniques de leurs stars cette année.

 

 

Retour de Florentino avec un grand coup, Cristiano Ronaldo.

 real_madrid_cristiano_ronaldo_stylise_ude.jpg
 

 

 

Real_Madrid_Liga_UDE_50px.png

 Le palmarès

 

Palmarès du club dans les compétitions nationales et internationales Compétitions nationales Compétitions internationales

Championnat (31)

Champion : 1932, 1933, 1954, 1955, 1957, 1958, 1961, 1962, 1963, 1964, 1965, 1967, 1968, 1969, 1972, 1975, 1976, 1978, 1979, 1980, 1986, 1987, 1988, 1989, 1990, 1995, 1997, 2001, 2003, 2007 et 2008

Vice-champion : 1929, 1934, 1935, 1936, 1942, 1945, 1959, 1960, 1966, 1981, 1983, 1984, 1992, 1993, 1999, 2005, 2006 et 2009

Coupe d'Espagne (17)

Vainqueur : 1905, 1906, 1907, 1908, 1917, 1934, 1936, 1946, 1947, 1962, 1970, 1974, 1975, 1980, 1982, 1989 et 1993

Finaliste : 1903, 1916, 1918, 1924, 1929, 1930, 1933, 1940, 1943, 1958, 1960, 1961, 1968, 1979, 1983, 1990, 1992, 2002 et 2004

Supercoupe d'Espagne (8)

Vainqueur : 1988, 1989, 1990, 1993, 1997, 2001, 2003 et 2008

Finaliste : 1983, 1995 et 2007

Anciennes compétitions

Coupe Eva Duarte (de 1947 à 1953) (1)

Vainqueur : 1947

Coupe de la ligue d'Espagne (de 1983 à 1986) (1)

Vainqueur : 1985

Finaliste : 1983

 

Ligue des champions (9)

Vainqueur : 1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1966, 1998, 2000 et 2002

Finaliste : 1962, 1964 et 1981

Coupe UEFA (2)

Vainqueur : 1985 et 1986

Supercoupe de l'UEFA (1)

Vainqueur : 2002

Finaliste : 1998 et 2000

Anciennes compétitions

Coupe Latine (de 1949 à 1957) (2)

Vainqueur : 1955 et 1957

Copa Iberoamericana (en 1994) (1)

Vainqueur : 1994

Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe (de 1960 à 1999)

Finaliste : 1971 et 1983

Coupe intercontinentale (de 1960 à 2004) (3)

Vainqueur : 1960, 1998 et 2002

Finaliste : 1966

Coupe Mohamed V (3)

 Compétitions régionales

Championnat régional centre (18) :

1904, 1905, 1906, 1907, 1908, 1913, 1916, 1917, 1918, 1920, 1922, 1923, 1924, 1926, 1927, 1929, 1930 et 1931

Coupe Mancomunados (5) :

1931, 1932, 1933, 1934 et 1935

 

Santiago Bernabeu, temple du Real Madrid.

 real_madrid_stade_santigo_bernabeu_ude.jpg

 

 

Source utilisée pour l'article:Wikipedia.




Partagez cet article sur les réseaux sociaux :
Scooper cet article !Wikio !Digg!Google!Facebook!Del.icio.us!Live!StumbleUpon!Blogmarks!Yahoo!
Commentaires (0)add

busy